Impitoyable de Clint Eastwood

dabYo dans Critiques, Films le 1 avril 2009, avec 3 commentaires
Critiques

Après avoir vu Appaloosa d’Ed Harris, j’avoue avoir été plutôt intéressé par les Western, un genre dont je n’ai quasimenet vu aucun film. Ca c’était avant d’avoir vu Impitoyable de Clint Eastwood, film faisant parti des meilleurs du genre. Car oui, autant le dire tout de suite, je n’ai pas été conquis par le Western de l’américain. Ca casse un peu tout le suspens de ma critique, mais bon. Synopsis.

Affiche d'Impitoyable, de Clint Eastwood

William Munny est un ancien hors la loi qui s’est reconverti suite à la naissance de ses enfants et de la mort de sa femme dans l’élevage de cochons. Du moins si j’ai bien compris. Un jour, alors que les cochons sont sur le point de mourrir de la grippe-du-cochon, et qu’il a l’air de ne plus avoir beaucoup d’argent, un jeune cow-boy lui propose de devenir son partenaire pour récupérer une prime sur meurtre. Il s’agit en fait de venger une prostituée dont le visage s’est fait lacéré par un jeune homme. Bref, après environ dix minutes de réflexion dans le film, pendant lesquelles on va voir le héros se casser la gueule dans la boue en essayant de bouger des cochons, Clint Eastwood, enfin, Wiliam quoi, décide d’accepter le Job. Pour cela, il fera appel à son ancien partner, aussi connu sous le nom de Morgan Freeman.

Bref, un bon non-scenario pour un bon Western, soit un film d’action plein de non-action. Autant vous le dire tout de suite, les deux heures que dure le film passent lentement. Pour ne pas améliorer les choses, nous avions eu l’idée de le voir en version originale… Et ce fut là une très mauvaise idée. Avec des accents à couper au couteau pour de nombreux personnages, les dialogues anglais sont très dures à comprendre, alors forcement quand le film lui même ne vous convint pas réellement, vous ne faites plus l’effort pour tout comprendre. A dire vrai il y a peu à comprendre, mais bon. Puis, doucement vos paupières se font lourdes, et vous ne devez votre salut qu’à des grands coups de tonnerre.

Clint Eastwood et Morgan Freeman dans Impitoyable

Je dois l’avouer, si je ne m’étais pas concentré j’aurai viré dans le monde des songes et me serait fait traiter comme du poisson pourri quand Serafina s’en serrait rendu compte. Mais j’ai réussi à tenir la première heure, puis la deuxième ne fut pas si horrible. Le scénario est toujours absent, mais l’action se fait un peu plus ressentir. Le jeu des acteurs n’est pas mauvais loin de là, et on fini par apprécier (un peu) certains des personnages. Il est d’ailleurs attachant de voir le héros qu’incarne Clint avoir du mal pour monter sur son cheval, pour faire chacun des actes qu’il devra faire dans le film. On sent que l’acteur se sent vieux lors du tournage et qu’il cherche à le faire ressentir.

A vrai dire, si je devais analyser le film, je dirai que Clint Eastwood voulait mettre en image les difficultées que peuvent ressentir les personnes d’un certain âge lorsqu’elles se rendent compte des nouvelles limites de leur corps. Plus lent, Clint n’en reste pas moins le brigant d’antan, et la fin de notre film expliquera bien des choses sur le titre du film. Enfin, j’ai tout de même trouvé que certaines scènes assez violentes étaient très gratuites, même pour stigmatiser une sorte de méchant. Dommage.

Clint Eastwood dans Impitoyable

Bref, un classique dont je n’ai vraiment pas vu le moindre intérêt. Je ne le mettrai pas dans Bouse, puisque Serafina l’a adoré. Heureusement, depuis la visualisation du film, j’ai pu voir le magnifique Gran Torino, ainsi que Million Dollar Baby. Clint est sauf !

Et vous, vous l’avez vu ? Aimé ? J’ai vraiment raté quelque chose ?


Ces articles pourraient aussi vous intéresser:
3 commentaires, donnez votre avis !
  • Serafina a écrit le 1 avril 2009 à 19 h 29 min:

    Cette critique est une honte, sans nom. Ce film est bon, tres bon meme. Bien sur il faut aimer le western, parce qu’un western, c’est lent, c’est souvent pathétique. Mais la montée en puissance du film jusqu’a la géniallissime et ultra classieuse scene finale. Je comprend ceci dit que certains passages restent obscur (la scene du train, le personnage de l’anglais …) pour le néophyte. Il s’agit cependant la de réferences a d’autres films, ou plus généralement au style de Leone. Oui c’est lent, oui y’a des scenes qui peuvent paraitre ne servir a rien, mais on est dans un western, c’est normal.
    Apres on peut saluer le jeu des acturs mais ca tu l’a déja fait ;p

    Il est vrai que certains voltes faces sont un peu abrupts (le shériff par exemple).

    Apres Unforgiven c’est un peu la synthese du genre, la derniere page, le final ultime du western. Et ceci par un acteur qui en a enchainé des roles de cow boy. Les westerns sortis depuis n’ont pas réussis a faire renaitre le genre et Impitoyable reste pour moi l’un des meilleurs du genre.

    RépondreRépondre
  • Ramya a écrit le 2 avril 2009 à 17 h 53 min:

    Je n’ai jamais aimé le western et ce film ne m’a pas réconcilié avec le genre. Pourquoi? Parce qu’il s’agit plutôt d’un roman noir déguisé en werstern que d’un werstern dans la plus pure tradition :p

    Je dois bien dire que la première heure est un peu longue mais je tiens à saluer le fait que dans le film personne n’est tout blanc ni tout noir, le spectateur ne peut se ranger dans aucun camp puisqu’il n’y a en a pas. Les personnages agissent tous par intérêt ou selon des convictions très personnelles.
    Les acteurs sont bons, surtout Clint qui est toujours aussi excellent, c’est bien filmé, bien tourné bref agréable à regarder.

    Ce n’est pas un film qui m’a enthousiasmé (mais que j’ai bien aimé quand même) mais qui m’a marqué par son univers violents et ses personnages réussis.
    Impitoyable est une grande réussite, signant la fin de l’ère du western roi et le renouvelant par la même occasion.

    RépondreRépondre
  • gfder a écrit le 12 mars 2010 à 21 h 55 min:

    Impardonnable

    RépondreRépondre
  • Donnez votre avis !

    Comment avoir son avatar sur ifisDead ?