Death Note (Drama) de Ryūichi Inomata

dabYo dans Films, Séries le 27 janvier 2016, avec 1 commentaire

Alors que le manga Death Note écrit par Tsugumi Ōba et dessiné par Takeshi Obata va bientôt fêter les dix ans de la sortie de son chapitre final, une nouvelle adaptation a vu le jour en 2015. Pas de film cette fois ci, ni d’anime, mais un Drama de onze épisodes dirigé par Ryūichi Inomata et diffusé sur NTV, simulcasté un peu partout dans le monde notamment par Crunchyroll en France. Synopsis.

Death Note Drama

Light Yagami est un étudiant japonais fils d’enquêteur de police, tout ce qu’il y a de plus normal, jusqu’au jour où il entre en possession d’un livre noir bien étrange: le Death Note. D’après ce qu’il y est écrit, si l’on y inscrit le nom d’une personne alors celle-ci mourra de crise cardiaque 40 secondes plus tard. Ce pouvoir de tuer sans trace est effrayant, mais Light Yagami sait qu’avec les grands pouvoirs incombe de grandes responsabilités, et la sienne est de créer un monde sans criminel. Après quelques essais pour découvrir les limites du livre, il se lance dans une mission très discutable: celle de châtier tous les criminels en les tuant dès qu’ils sont condamnés par la justice.

Dans les grandes lignes on va retrouver une histoire relativement similaire à celle du manga dans cette adaptation en Drama, bien que pour des raisons de facilité de nombreuses modifications aient été apportées. Le nombre de personnages secondaires a été largement réduit et certaines simplifications ont été effectuées sur les intrigues du début du Drama. Il faut dire que l’histoire de Death Note est complexe à lire, cela aurait été d’autant plus difficile à suivre en action. La simplification est parfois subtile, mais d’autres fois on a tout de même l’impression de passer derrière un découpage fait à la truelle et sans anesthésie.

Death Note Drama Ryuku

Ayant relu la série Death Note récemment en manga, j’ai donc pu apprécier les changements (ou les détester c’est selon), et constater qu’ils étaient tout de même bien foutus. Reste que la fin de la série, qui correspond à la deuxième partie du manga, est vraiment expédié manu-militari et laisse très perplexe. Que les auteurs n’aient pas pu s’arrêter comme ils le souhaitaient en manga était déjà bizarre, mais ce prolongement de quelques épisodes en Drama l’est encore plus.

Les personnages ont eux aussi été impactés, et face au Light très intelligent du manga, celui joué par Masataka Kubota passe quant à lui pour un imbécile heureux. Loin d’être à l’origine de coup de génie, on le sent plutôt complètement largué et soumis à ses propres émotions. Vraiment, c’est très loin du personnage original et il semble complètement out of character. Côté L et Misa, c’est plutôt cette fois très proche de l’intrigue principale, Kento Yamazaki étant parfait dans son côté détaché et complètement bishi. J’ai aussi beaucoup apprécié le jeu insouciant de Hinako Sano pour le personnage de Misa.

Death Note Drama Misa

La réalisation de ce drama Death Note est plutôt bien réalisée, les effets spéciaux sont peu nombreux, le plus gros du travail étant réalisés sur les shinigamis. Ces dieux de la mort liés à un Death Note sont plutôt réussis et Ryuku, le shinigami mangeur de pommes, est complètement déjanté. Comme dans le manga en gros, ce qui est un bon point.

Au final, cette adaptation récente de Death Note est sympathique mais bien loin d’égaler le manga. Le scénario tronqué est de moins bonne qualité, le jeu des acteurs est plutôt bon mais ne vient pas pour autant compenser des personnalités bien moins réussies que celles des mangas. On la réservera donc aux personnes qui le connaissent déjà bien et qui l’ont au moins lu.


Ces articles pourraient aussi vous intéresser:
Un commentaire, donnez votre avis !
  • dwalan a écrit le 31 janvier 2016 à 11 h 58 min:

    Merci pour cette information et cette critique, étant fan du manga mais ne l’ayant pas relu depuis longtemps, je vais m’y mettre !

    RépondreRépondre
  • Donnez votre avis !

    Comment avoir son avatar sur ifisDead ?