Constantine de Francis Lawrence

dabYo dans Critiques, Films le 11 mars 2009, avec 8 commentaires
Critiques

Constantine est un film qui fait peur. Non pas dans le sens propre du terme, mais tout simplement parce qu’il fait parti de ces navets à haut budget que vous préféreriez ne jamais croiser à l’écran. Manque de pot pour nous, nous adorons voir ces daubes, c’est donc avec plaisir que l’on a pu le regarder en mangeant une bonne pizza alsacienne. Vous savez, celle avec plein de crème fraîche et de lardons. Miam.

Constantine avec Keanu Reeves

Constantine, de prénom John pour être exact, est ce que l’on peut appeler un exorciste. Mais un vrai, pas un de pacotille hein. Lui, les démons il connaît, même que depuis qu’il a fait un saut en enfer, il adore les y envoyer. Sauf que voilà, à s’en fumer une entre chaque exorcisation (ça se dit ?), il a choppé le cancer, et comme il est un ancien suicidé, il ne peut pas espérer que les portes du paradis s’ouvrent à lui. Bref, en fait, ça, on s’en fou carrément, et c’est vraiment pas l’intrigue principale, car il n’y en a pas vraiment. Ah si, le fils du diable veut faire du monde des humains son repaire. Bouh, ça fait peur.

En fait, Constantine semble être l’adaptation, plutôt inexacte, de De bons présages de Terry Pratchett et Neil Gaiman, un livre que je vous avais présenté il y a de ça à peine quelques semaines. Certes, le scénario n’a pas grand chose à voir, mais le principe et l’univers sont les mêmes: autour du monde des vivants gravitent les repaires de Dieu et du Diable, et les anges ou démons y influent tout en respectant certaines règles. Ici, il s’agit de ne jamais s’intégrer au sens propre dans le monde humain. Sauf que le fils du diable, en cachette, tente de se taper l’incruste. Bref, ça n’a rien à voir avec le livre mais les similitudes sont tout de même choquantes, surtout lorsqu’on vient de le lire. Connaissons Terry Pratchett nous nous sommes demandés si il ne s’agissait pas là d’une carricature de la part des deux anglais, mais non, Constantine est sorti quelques années plus tard.

On oublie, cela dit, le côté décalé pour entrer dans un film qui se veut très noir. Les personnages ont tous l’air déprimé et le film tente de donner une impression de morne et tragique. La façon de filmer, plutôt réussite, augmente cette impression en filmant chaque scène depuis des angles auxquels on ne s’attendait pas, un peu comme si son seul but était de nous prendre à contrepied. L’effet n’est pas mauvais, et contrairement à ce que l’on peut penser au début, on ne fini pas par vomir, au contraire. Le tout donne un dynamisme à des scènes qui ne le sont pas vraiment.

Extrait de Constantine

Coucou, je suis le réalisateur de Constantine et je viens d'apprendre que l'on peut découper des personnages pour les coller sur un bitmap sans que ça se voit !

Keanu Reeves oblige, on se croirait tout de même un peu dans Matrix, avec un acteur qui semble jouer une fois de plus le rôle de Neo, le chapelet en plus. Exit les gros flingues et le sabre, on parle maintenant de crucifix et d’armes qui tirent des balles en or. Bref, voir l’acteur commencer avec des armes à feu pour finir avec son crucifix à prononcer les paroles de Notre Père, ça vaut quand même son paquet de cacahuètes. Mention spéciale à l’arme ultime du film: la chaise. Le pire, c’est qu’on nous en parle au moins trois ou quatre fois avant de découvrir ses capacités très spéciales…

Est ce donc un bon ou un mauvais navet ? Honnêtement, je m’attendais à un film bien moins bon. Bon est un grand mot, mais Constantine n’est pas le navet annoncé. Certes, le film est totalement plat, et je ne me rappelle presque plus de ce que j’ai vu à peine une semaine plus tard, mais il n’empêche que nous sommes loin des mauvaises productions hollywoodiennes habituelles. Et puis, entre un Matrix 2 et ce Constantine, je ne saurai pas lequel choisir. C’est quand même une bouse, hein.


Ces articles pourraient aussi vous intéresser:
8 commentaires, donnez votre avis !
  • Ramya a écrit le 11 mars 2009 à 10 h 58 min:

    Bah moi, j’ai beaucoup aimé ce film, que j’ai vu au cinéma d’ailleurs. Bien sûr qu’il est plein de défauts, comme l’histoire plate et banale, les personnages assez caricaturaux, etc…

    Toutefois, l’exagération ou le ridicule de certaines scènes (j’étais explosée lors de la scène où la fille croit que Constantine va l’embrasser alors qu’il veut juste récupérer son pieu par terre) me fait plus penser à un énorme second degré et à une parodie volontaire de certains clichés de ce genre de film (en tout cas, c’est ce que j’ai ressenti) qu’à un film vraiment noir.
    Et puis, l’ensemble reste quand même super efficace, même si c’est pas à pleurer d’originalité.

    Et puis, entre Matrix 2 qui était complètement nul et prétentieux (j’ai fini par discuter avec mon voisin dans la salle de cinéma pendant que la salle était écroulée de rire) et Constantine qui est une bonne série B efficace, y’a pas photos.

    RépondreRépondre
  • dabYo a écrit le 11 mars 2009 à 11 h 08 min:

    Ramya > C’est vrai que le coup de la chaise (entre autre) peut laisser penser que c’était effectivement au second degré. Mais honnêtement j’en suis pas assez persuadé pour l’avoir considéré :o D’autant que les films américain hautement religieux à budget ne se prenne que très rarement au « second degré », non ?

    Après j’aime bien les bouses moi hein, le film m’a plu x)

    Et j’avoue, entre Matrix 2 et Constantine, je choisirai Constantine o/ Matrix 2 était vraiment long et chian, on a même pas réussi à le revoir en DVD. Sans parler du 3, bien entendu…

    RépondreRépondre
  • Akikazu a écrit le 11 mars 2009 à 11 h 20 min:

    Ca fait bien longtemps que je l’ai vu mais je me souviendrai toujours de mon fou rire à la fin… Rien que pour m’avoir fait autant rire, j’adorerai le revoir.
    Il me semble tout de même que c’est une beau navet pour le reste…

    RépondreRépondre
  • Ramya a écrit le 11 mars 2009 à 12 h 00 min:

    dabYo > Comme tu dis, c’est rare mais pas impossible. J’ai eu la nette impression que Constantine était de ce côté-là.
    A vrai dire, je me souviens plus vraiment de l’histoire de la chaise, c’est surtout 2 scènes qui m’ont marqués: celle que j’ai décrite plus haut et puis celui où Constantine bascule dans un autre monde (enfer ou paradis je ne sais plus) en faisant un doigt d’honneur au fils du diable à grand renforts de ralentis et d’effets de lumière. C’était magistral.

    Matrix 3 était quand même supérieur au deuxième, au moins y’avait une trace de scénario, bien que la scène de fin soit ouverte et pleines d’allusions au Christ, prophète, toutes ces choses-là.

    RépondreRépondre
  • dabYo a écrit le 11 mars 2009 à 19 h 33 min:

    dabYo > Une trace de scénario oui, mais toujours bien loin de Matrix. Surtout que bon, le scenario est quand même assez batar, à mon goût, au final.

    J’avais bien aimé la fin, mais beaucoup des « trips » étaient en trop je trouve. En fait, surtout Smith.

    Bon après je l’ai jamais revu…

    RépondreRépondre
  • Thalia a écrit le 13 mars 2009 à 11 h 39 min:

    J’ai jamais rien compris aux Matrix … si ce n’est que c’est un mélange entre l’informatique, la philosophie et la religion … trop pour moi lol même si les effets spéciaux sont quand même superbes.

    Par contre Constantine je l’ai pas encore vu … je crois que mon copain a le DVD mais j’ai pas encore été tentée de le voir. Un jour peut-être … ou surement (mais faut du temps avec tous les films que je dois voir avant lol)

    RépondreRépondre
  • Stupixx, Myriam, comme vous voulez. a écrit le 14 mars 2009 à 18 h 12 min:

    Je me souviens avoir vu ce film quand j’étais plutôt jeune(11 ou 12 ans). Ce que je me souviens, surtout, c’est que je n’avais pas eu peur. À cet âge, un film d’horreur serait plutôt supposé nous effrayer, non ? Bah que dalle en fait…

    Et puis j’ai jamais vu Matrix. Je ne m’aventure jamais, ou que très rarement, dans les films d’action. Et puis je trouve la pochette upra-moche.

    En contre-partie, j’aime bien Keanu Reeves. Je me souviens aussi que j’avais bien aimé Lake House à l’époque, et rare sont les films d’amour que j’affectionne.

    RépondreRépondre
  • kao a écrit le 5 avril 2009 à 2 h 11 min:

    Pour ma part je l’ai regardé dans le train entre Montpellier et Bordeaux. Pour ceux qui ne comprennent pas, j’avais 6h de train a me farcir, j’etais mal reveillée et j’avais faim, moi et mes 12 pringles a 3€50.

    Le film en lui meme n’est pas d’un niveau tres tres haut, mais bon, je vous rapelle que je suis suffisament maso pour m’etre tapée BloodRayne 2 ( si si, y’a un 2, meme un 3 en preparation. ).

    Donc le film etait pas mal, il fait passer le temps, le cerveau eteint.

    Le principe de melange des mondes etait interessant, mais rien de nouveau. Le film reprend certains codes esoteriques, ce qui aurait pu etre une bonne chose, mais il en fait un peu nimporte quoi. je pense notamment aux chats.

    Par contre, un element m’a marqué, le discours de la nana par rapport au rejet de pouvoir, et a ses consequences, c’est un truc qui m’a parlé. Malheureusement, ici aussi, rien de bien extraordinaire, puisque c’est un principe appliquable à a peu pres tout.

    Bref. Un film a voir pour se distraire, un samedi a 4h du matin, en cuvant la biere.

    RépondreRépondre
  • Donnez votre avis !

    Comment avoir son avatar sur ifisDead ?