Lorsqu’on fait partie d’une génération, il y a un certain nombre de choses que l’on est obligé d’avoir connu. Parfois, les générations se croisent et ont en commun un même produit. Pokémon fait partie des choses que toute ma génération connaît. Buffy contre les vampires, aussi. Sauf que voilà, je devais encore être le seul à ne jamais avoir vu un seul épisode de la série de Joss Whedon. Certes, je savais qu’elle tuait des vampires, après tout, c’était écrit dans le titre. Mais ça s’arrêtait là. Jusqu’au jour où Serafina, fane inconditionnelle de la tueuse, m’a forcé à regarder la première saison. Synopsis de cette première série télévisée de Bit-Lit, qui a déjà de nombreuses années, voulez vous ?

Buffy contre les vampires, Saison 1

Buffy Summers est une jeune lycéenne de 16 ans de la ville de Sunnydale aux Etats Unis. Certes, elle ne va pas au Lycée à proprement parler, mais au Collège, mais soit, c’est la même idée. Le jour, elle étudie l’histoire et la biologie avec ses amis Alex et Willow. La nuit, elle chasse le vampire et tue les démons, grâce à ses amis mais aussi à Rupert, l’observateur. Buffy est en effet une jeune fille tout à fait particulière, c’est l’élue, la Tueuse. Et sa mission sur Terre, hormis de s’amuser comme n’importe quelle autre jeune fille, c’est de tuer les vampires. Faut dire, Sunnydale c’est la « bouche des enfers », rien, que ça !

Grand méchant dans Buffy contre les vampires, Saison 1

Brrrr !!!

Bon, hein, c’est pas ma faute si le synopsis sent à plein nez le nanar. C’est tout simplement parce que Buffy contre les vampires sent le nanar à plein nez. Oui, je sais, c’était votre série préférée quand vous étiez au collège/lycée, et vous ne supportez pas qu’on en dise du mal. Vous la regardiez tous les samedis soir et c’était trop bien. Sauf que voilà, à l’époque vous étiez sans doute aveugle le temps passe et les goûts changent, et si vous la re-regardiez aujourd’hui, avec un esprit un peu plus critique, peut être que votre vision en serait quelque peu différente.

Depuis Buffy, les scénarios des séries se sont de plus en plus complexifiés, le côté épisodique des séries s’est peu à peu dissiper pour se transformer en vraies saisons. Exit le Monster Of The Week, on ne suit plus réellement épisode par épisode, mais saison par saison. La plupart du temps, une saison développe toute une intrigue, si ce n’est pas qu’une seule petite partie de l’intrigue globale. Du coup le côté Monster Of The Week répétitif de la série et le peu de nouveautés que l’on apprend à chaque épisode de Buffy rend les épisodes parfois un peu sans saveur, on les oublie bien vite et on pourrait presque les passer sans ne rien rater. Il n’y a aucune intrigue, du moins sur cette première saison, et on finira par s’y accommoder. On regarder un épisode pour voir Buffy résoudre une énigme, et puis c’est tout.

On garde bien entendu quelques monstres en mémoire, la plupart du temps pour leur ridicule cuisant et le sentiment de n’importe quoi que l’on a ressenti en regardant l’épisode. Je pense notamment au démon qui s’est faufilé sur Internet, réel monstre de nanar en puissance, directement sorti des Power Rangers.

Alors certes, il y a certains événements qui ont leur importance, et qui seront répercutés dans les épisodes suivant, mais ils sont très rares et assez futiles. Buffy devient amoureuse d’untel… et c’est à peu près tout. A contrario, il y a souvent des références à d’anciens épisodes, mais elles sont somme toute très minimes et uniquement là pour nous faire sourire. Du coup, on a presque l’impression de ne voir qu’une enfilée de filers, ou bien de regarder le Power Rangers des séries pour adultes.

Buffy contre les vampires, Saison 1

Les personnages de la saison 1, de gauche à droite, Rupert, Alex, Buffy, Cordelia et Willow

A cela, il faut rajouter des effets spéciaux aussi bien foutus que la série précitée, et des doublages français dignes des années 80 : vous obtenez donc une série nanaresque jusqu’au bout des ongles, où les monstres sont plus ridicules les uns que les autres, et les énigmes et enquêtes grosses comme des bulldozers.

Sauf que voilà, malgré ces défauts, cette première saison de Buffy contre les vampires a tout de même réussi à me séduire. L’univers est somme toute attachant et même si à aucun moment on a l’impression de se trouver aux « portes de l’enfer », on se prête au jeu des prédictions, des démons et des destinés. Aujourd’hui c’est la Saint Victorien ? Les vampires vont dévaster le monde ? C’est la 3ème fois depuis le début de la série qu’ils doivent le faire ?

Rupert et Buffy dans Buffy contre les vampires, Saison 1

Chaque événement, démon ou mystère a toujours une prophétie ou une connerie du genre dans les super vieux livres de Rupert, l'Observateur

Mais qu’importe ! Ça n’en reste pas moins fun à regarder, on se prend au fou rire en voyant un vampire essayer de tuer Buffy en sortant ses crocs en mousse, et ça nous suffit. Et c’est sûrement pas le scénario qui va nous apporter satisfaction, ni sa cohérence. Tous les trois quatre matins Rupert prévoit la fin du monde, la mort de Buffy, et un nouveau démon sur Internet…

La sorte d’humour que les trois amis pratiquent, c’est-à-dire un humour typiquement lycéen, est suffisamment nul pour être amusant, et les mauvais doublages en Français ne font que renforcer cette impression. Les personnages finissent par être attachants, et limite intéressants. Alors bien entendu on ne retrouve là que des stéréotypes en force : le martyr de la classe, la fille peu sûre d’elle qui se cache, la super bonasse, le beau gosse… Etc. Il y a même une geekette en puissance ! Mais ça nous suffit. On pourrait juste regretter que les épisodes n’aient quasiment aucun impact sur la psychologie des personnages…

Si la réalisation technique laisse de quoi désirer, il en est aussi du jeu pas mal des personnages secondaires de la série. Monster Of The Week oblige, on voit souvent apparaître des personnages plat le temps d’un petit épisode, et en général ces derniers jouent comme des pieds. Ceci dit, on ne pourra pas retirer à Sarah Michelle Gellar qui joue Buffy la qualité de son jeu, et encore moins à Alyson Hannigan dont le personnage, Willow, est tout bonnement excellent !

Bref, au final, si Buffy contre les vampires n’a rien d’une série exceptionnelle, elle se laisse largement regarder et il serait bête de passer à côté si vous ne l’avez toujours pas (re-)vue ! D’autant plus que son impact et son aspect précurseur pour tout ce qui est Bit-Lit en France est prédominant. A noter tout de même qu’Anita Blake est sans nul doute ce qui a le plus inspiré Joss Whedon pour sa création.


Ces articles pourraient aussi vous intéresser:
22 commentaires, donnez votre avis !
  • Fauve a écrit le 27 janvier 2010 à 18 h 46 min:

    « Vous la regardiez tous les samedis soir et c’était trop bien. Sauf que voilà, à l’époque vous étiez sans doute aveugle » et Twilight nous a rendu la vue depuis mdr !
    J’aime bien le ton de l’article et il est vrai quand on regarde les épisodes de Buffy maintenant on se marre sur certains choses, d’ailleurs n’a ton pas appeller la série a un moment « Buffy et la scooby doo band »… Je suis fan de la série car comme certains sa fait penser a des souvenirs d’ados. Mais je n’ai jamais vu le tout premier épisode de la série et j’aimerai bien un jour regarde le film qui a inspirait la série !
    Dans toute la série le seule moment ou on peut zapper c’est quand il y a les 3 qui font Buffy en robot -_- les derniers saisons ont voit et heureusement la différence avec les premières !

    RépondreRépondre
  • mallou a écrit le 27 janvier 2010 à 18 h 47 min:

    ouf ! jusqu’à la moitié de l’article je croyais que tu n’allais faire que descendre la série ! Sacrilège pour une fan comme moi.
    Mais je vois que finalement y a un peu de positif qui en ressort.

    RépondreRépondre
  • dabYo a écrit le 27 janvier 2010 à 18 h 53 min:

    @mallou: je suis trop politiquement correct pour démonter une série adulée de tous !

    Ou pas :D

    Non, il n’y a pas tout à jetter. Malgré tous les défauts une certaine ambiance (nostalgie lycée ?) s’en dégage et c’est vraiment fun à regarder sans prise de tête quoi !

    RépondreRépondre
  • Ehani a écrit le 27 janvier 2010 à 19 h 22 min:

    Nyarf ajoute moi au compteur des gens qu’on encore jamais regardé cette serie =D

    J’ai toujours pensé que c’était rien de plus qu’un genre de Charmed, mais niveau lycée et sans pouvoirs magiques (enfin pas de façon visible, avec incantations et tout le tralala), apparemment je m’étais pas trompée de beaucoup xD

    N’empêche tu m’as donné envie d’en voir quelques épisodes, rien que pour le fun ^^

    RépondreRépondre
  • Tigger Lilly a écrit le 27 janvier 2010 à 19 h 26 min:

    « La plupart du temps, une saison développe toute une intrigue, si ce n’est pas qu’une seule petite partie de l’intrigue globale. »

    Si je me souviens bien, ce côté-là s’estompe au fil des saisons. Les personnages prennent de l’ampleur, ont une véritable histoire. Je pense entr’autre à Willow et au garçon un peu benêt dont le nom m’échappe. C’est pareil avec la série Angel : ça commence doucement, avec peu de personnages, très stéréotypés, des épisodes bien distincts les uns des autres et puis une intrigue qui se met en place et des personnages qui deviennent de plus en plus intéressants et plus nombreux aussi.

    RépondreRépondre
  • Vladkergan a écrit le 27 janvier 2010 à 19 h 39 min:

    Tiger Lily est dans le vrai. Pour avoir également revisionné la totalité des saisons de la série il y a quelques mois, on sent progresser le niveau et la qualité de l’intrigue au fur et à mesure. Tout commence certes avec un certain sens du stéréotype (la geekette, le looser, le scribouillard, la blonde, etc.) mais les personnages ne restent pas figés dans ces stéréotypes jusqu’à la fin de la série, loin s’en faut. En fait, hormis la saison avec Adam (ridicule à souhait, l’ensemble des saisons démontrent un vrai effort de progression scénaristique.

    Bon après c’est vrai aussi que la saison 1 est du coup loin d’être celle qui a le mieux vieilli : les effets spéciaux ne sont guère mieux que ceux des contes de la Crypte, certains acteurs jouent mal (le maître est risible à souhait) et l’intrigue est plutôt faiblarde car il n’y a en effet pas de lien vraiment fort entre les épisodes, et les personnages ne progressent pas vraiment.

    RépondreRépondre
  • dabYo a écrit le 27 janvier 2010 à 19 h 46 min:

    @Ehani: vraiment regarde les :D Au pire ça te fera mourir de rire grâce aux super effets spéciaux ;p

    @Tigger Lilly: Yep c’est ce que j’ai cru comprendre mais on y est pas encore ^^

    @Vladkergan: Le seul truc qui progresse en fait c’est la «  »"relation »" » Buffy / Angel… Et encore :D Ceci dit, grâce au côté très nanar des effets spéciaux c’était assez fun à voir. J’attends de voir ce que donneront le côté plus sérieux de la suite…

    Finalement le côté épisodique permet de ne pas attendre de la crédibilité au niveau des prémonitions et autres prophéties… Alors que lorsqu’il y a un plus long scénario ça fait tout de suite plus tâche !

    RépondreRépondre
  • Vladkergan a écrit le 27 janvier 2010 à 19 h 50 min:

    Ouais et c’est dommage que ce soit uniquement la relation Buffy/Angel qui progresse le plus, parce que le personnage d’Angel est insupportable. Il a le charisme d’une moule !

    RépondreRépondre
  • dabYo a écrit le 27 janvier 2010 à 19 h 54 min:

    @Vladkergan: J’avoue qu’à ce niveau, il sent beaucoup trop Edward de Twilight à mon goût :D

    En fait je le supporte pas. Mais bon, on a commencé la s2 et pour le moment Spike c’est pas mieux !

    RépondreRépondre
  • Serafina a écrit le 27 janvier 2010 à 19 h 57 min:

    On n’insulte pas Angel !
    Ok, il n’est pas tres tres enfin, voila quoi. Mais la relation Buffy/Angel, Fin, voila, c’est culteuh >3< .
    Personnellement, je garde plutot de mauvais souvenirs des saisons « a intrigue », je les trouvais trop tarabiscotées et nawakesque. Ceci dit, faut revoir pour juger.

    Personnellemement, bon, ok, j’avoue c’est kitch maintenant, mais j’ai beaucoup rit, et je suis toujours aussi attachée aux personnages (ah le petit cri de fangrill a l’apparition de Spike *o*). En tout cas, j’ai hate de revoir la suite, et je suis contente de t’avoir convaincu un peu sur cette série ;p

    RépondreRépondre

  • illman a écrit le 28 janvier 2010 à 8 h 29 min:

    Nan mais c’est trop génial comme série. (bon ok, c’est une série pour ados mais j’ai pas grandi XD) Mon personnage préféré basé sur mes souvenirs, c’est Alex. Faut vite que je me remates cette saison, l’episode 1 m’a mis l’eau à la bouche.

    RépondreRépondre
  • Mili-chan a écrit le 28 janvier 2010 à 14 h 14 min:

    je suis fan mème maintenant ^^ c’est nul je le sais et je m’en contante

    Willow est un de mes perso préfairé

    a savoir qu’au fil de la série, les personnagnt gagnent en substance (ça vien aussi du fait qu’il grandissent)

    RépondreRépondre
  • Thalia a écrit le 28 janvier 2010 à 18 h 26 min:

    C’est une bonne chose que tu trouves les personnages attachants hé hé hé :p. N’empêche, pour ma part, ça me dérange pas de revoir les épisodes de cette série. Fan depuis la première heure, et je le resterais jusqu’à la fin.

    Puis perso, je trouverais ça bête de renier quelque chose que tu regardais plus jeune juste parce que tu as évolué ou que ce n’est plus dans le vent ou parce que les effets spéciaux sont dépassés depuis le temps. Comme tu l’as dit ça fait un peu nostalgie de l’époque et j’aime bien ce sentiment en regardant des choses que j’ai aimé plus jeune ou enfant.

    RépondreRépondre
  • herisson a écrit le 28 janvier 2010 à 18 h 56 min:

    c’est que ça a mal vieilli…
    mais à l’époque c’était chouette !
    au collège aussi je regardai la trilogie du samedi, et aussi charmed !!
    souvenir souvenir…

    RépondreRépondre
  • Pauline a écrit le 29 janvier 2010 à 9 h 46 min:

    Toute mon adolescence!
    On en fait plus des séries comme ça.
    Je suis toujours aussi fan^^

    RépondreRépondre
  • kao a écrit le 29 janvier 2010 à 11 h 42 min:

    Je suis bien passée pour parler, je me suis envoyée les 7 saisons en deux mois.
    Certes, les deux premieres saisons sont assez plates, frisant parfois le ridicule, surtout la premiere. Mais c’est drole. Les personnages ne deviennent attachants et approfondis que par la suite. Alors ok, il faut s’accrocher un peu, mais a mon sens, ca vaut largement le coup. Les saisons 5 et 6 sont tout simplement jouissives, mais forcement, en vo. Parce que la voix niaiseuse de Willow, ok pour le demarrage, mais en Dark Willow, c’est juste pas credible quoi. Sans parler de l’ignominie qui sert de doublage a l’episode musical… bref. Moi j’ai keeffé ma race. Mais bon, c’est plus a prouver, je suis une spectatrice facile :)

    RépondreRépondre
  • Mandrag' a écrit le 30 janvier 2010 à 11 h 43 min:

    J’adorai cette série! je ratait jamais un seul épisodes x)
    tellement que je m’était offert tout les coffret DVD. J’était même folle du générique
    C’est vrai que maintenant les super effets spéciaux paraissent dépassé mais bon…Vive les cliché du lycée américain aussi XD
    Par contre moi non plus je supportai pas Angel, je préférai Spike. J’avais même appelée mon chat Spike, c’est dire XD
    Mais bon, c’est sur que si je regardai de nouveau la sérié maintenant je verrai toute les petites imperfection (le maitre est vraiment trop drôle)…mais j’aurais envi de me refaire toute la série, alors que la je dévore les True Blood

    RépondreRépondre
  • joey a écrit le 9 février 2010 à 11 h 24 min:

    On as commencé un revival avec des amis en même temps que vous aussi. Et franchement c’est toujours aussi bon… A regarder en V.O. évidement (et la le ton de la série reprends un sacré level) et avec des lunettes « second degré » car même la série ne ce prends (souvent) pas au sérieux. Bref que du bonheur de revoir tout ça Spike, Xander, Willow…

    PS: Ne regardez pas le film, ce n’est pas nécessaire j’en ai encore les yeux qui saignent.

    RépondreRépondre
  • buffy_rules a écrit le 26 juin 2010 à 23 h 20 min:

    Si la saison 1 n’est certainement pas la mieux lotie, elle comporte quand même quelques épisodes très sympa (les hyènes).
    Il faut aussi voir cette saison comme une saison test, qui n’aurait jamais connu de suite si le succès n’avait pas été au rendez-vous.
    Sinon, il ne faut pas oublier que Joss Whedon avait déjà réalisé le script du film « Buffy contre les vampires » sorti en 1992, alors que le premier roman d’Anita Blake n’est sorti qu’en 1993.
    C’est donc peut-être (et encore, il faudrait lui demander) le succès de ces romans qui a poussé Joss Whedon a ressortir le perso qu’il avait créé (et en faire autre chose que la très mauvaise série Z de 1992 / et pourtant on avait Rutger Hauer en Dracula :)), mais ce n’est sans doute pas son inspiration première.

    RépondreRépondre
  • dabYo a écrit le 28 juin 2010 à 9 h 41 min:

    @buffy_rules: j’ai pas encore vu le film, mais il fait parti de nos films à voir. A ce qu’on m’a dit il est tout de même très ridicule, mais si il est sorti avant ça serait en effet intéressant au niveau des influences :)

    (je sais pas vraiment de quoi il cause si ce n’est Buffy)

    RépondreRépondre
  • Juntaru a écrit le 30 juin 2010 à 15 h 33 min:

    Le film de Buffy est une daube en puissance. Surtout en français, où les doubleurs ont traduit le nom de Buffy, qui se fait donc appelé Bichette tout du long. Et rien que ça, ça donne le niveau de la bouse.

    Et je confirme ce que certains ont dit, les saisons suivantes sont quand même vachement mieux, avec la fin des monstres en carton pate, et l’évolution des personnages. On a même certains personnages de la saison 1 qui apparaissait pendant un seul épisode qui reviennent plus régulièrement…
    Quand à la saison 4, avec Adam, c’ets la saison la plus naze car, cette année là, Whedon s’occupait du lancement du Spin off d’Angel, c’est donc une équipe un peu délaissé de son chef qui a fait son truc, et c’est un peu merdique (sauf le dernier épisode de la saison, qui annonce de manière cryptée des événements des saisons suivantes… et ça c’est énorme :))

    Ah et puis après la série, y a les comics (bon ils sont bien space quand même, je préviens…)

    RépondreRépondre
  • noemie a écrit le 1 avril 2011 à 7 h 55 min:

    Pas mal, il y a en effet des bons navets là dedans ! Le pire film que j’ai jamais vu reste « torture ». Le film a 0,9/5 sur allocine, acteur zéro, scénario qui pourrais être fait par un gamin de 14 ans fan de saw. Sans le titre évocateur il aurait fait aucune vente.

    RépondreRépondre
  • Donnez votre avis !

    Comment avoir son avatar sur ifisDead ?