Musique » Concert
191011 103 articles

Dire que le dimanche, troisième et dernier jour du Hellfest 2010, était un jour qui s’annonçait épuisant est un euphémisme. Le festival a en effet une progression assez linéaire, peu de groupes qui nous intéressaient le vendredi, un peu plus le samedi et le dimanche c’est l’explosion, avec un planning vraiment chargé et peu de marge d’erreur.

Hellfest 2010 Jour 3

En effet ce soir c’est le grand show. Motörhead, Slayer et Kiss finiront le festival en beauté à quoi il faut ajouter la dose de Folk Metal avec deux groupes emblématiques: Eluveitie et Ensiferum. En ce troisième matin, il fait beau et nous arrivons assez tôt pour voir Vulcain sur la première scène.


Vulcain
Sabaton
Eluveitie
Ensiferum
Katatonia
Stone Sour
Motörhead
Kiss

Lire la suite de l’article Hellfest 2010: Jour 3 [Hellreport 10]


Ce deuxième jour du Hellfest 2010 ne s’annonçait pas sous les meilleures augures. Réveillés par la pluie, le temps n’était pas au beau fixe. C’est donc avec le manteau que nous nous sommes rendus à l’espace concert tandis qu’il se remettait à pleuvoir. Ce second jour sera pour nous l’occasion de tester un deuxième type de nourriture. Après le très sain Kebab, nous décidons en effet de tester la cuisine bio.

Airbourne au sommet du Hellfest 2010

Car oui, il y avait bel et bien un stand de nourriture bio au Hellfest 2010. Ainsi qu’un stand végétarien, mais ça on s’en foutait. Nous, on voulait de la bonne viande, et c’est pour cela que nous avons commandé un sandwitch américain au stand bio. Et aussi parce que ça n’avait pas l’air cher par rapport au reste, c’était même moins cher que le Kebab. Malheureusement, il fallait s’en douter, le bio ça n’a rien à voir avec la junk food et on se retrouve avec un sandwitch américain sans pain, avec trois frites et rempli de légumes.

Vous en avez déjà vu vous, des sandwitchs américains au légumes ? En tout cas, je suis même pas sur que les américains sachent ce que c’est, les légumes. Y’en a pas à MacDo.

Kalisia
Delain
Airbourne
Slash
Candlemass
My Dying Bride
Fields Of The Nephilim

Lire la suite de l’article Hellfest 2010: Jour 2 [HellReport10]


Comme l’année dernière, cet avant dernier week-end de juin nous avons pris la route pour une petite bourgade de la région nantaise. Clisson, petite commune sympathique voit chaque année des hordes de gars à cheveux longs bardés de clous sur leurs blousons noirs débarquer. Pourquoi ? Pour trois jours de Metal au sein du Hellfest, le plus gros festival Metal de France. Né en 2006, suite du Furyfest, le Hellfest a réussi à faire sa place et sa renommée dans le monde des festivals européens. Cette année encore, des grands noms étaient à l’affiche: Kiss, Deftones, Alice Cooper, Motörhead ou encore Slayer.

Hellfest 2010 Jour 1

72 000 personnes ont passé les grilles du festival cette année, soit environ 20-25 mille personnes par jour, et l’organisation déjà bonne l’année dernière s’est encore améliorée: des toilettes nettoyées 2 fois par jour, des toilettes réservées aux filles, un Extreme Market plus grand, etc. Bon, hein, on ne déroge pas aux habitudes, on a mal dormi, entourés par des mecs qui hurlaient « On est pas a la plage » ou « Libérez l’apéro » pendant toute la nuit. En faite, ils hurlaient d’autres choses, mais je n’ose vraiment pas les retranscrire ici. On a bouffé des barres de céréales pendant trois jours. Mais l’important, c’est la musique alors on vous propose un live report de la première journées du Hellfest 2010 ! Une journée qui s’annonçait assez light après tout.


69 Chambers
Swallow the Sun
Finntroll
Kampfar
Infectious Grooves

Lire la suite de l’article Hellfest 2010: Jour 1 [HellReport10]


Photos du Hellfest 2010

dabYo dans Concert, Musique le 24 juin 2010, avec 2 commentaires

Comme l’année à la même époque, l’équipe s’est dirigée en direction de Clisson pour participer au plus gros rassemblement métaleux de France, le Hellfest. C’était là la cinquième édition du festival, et pour nous notre troisième participation. Au camping comme l’année dernière, avec un temps à la fois plus clément, mais aussi un peu plus pluvieux.

Hellfest 2010 Photos

Du coup, en attendant notre HellReport 2010, voici les quelques photos que nous avons prises. Car bien entendu, c’est toujours mieux d’en garder des petits souvenirs, pour pouvoir dire oui j’y étais, mais en plus, j’en ai pris des photos. Alors bien entendu, comme l’année dernière on va vous mettre quelques liens vers d’autres sites qui en proposent, et dont les photographes sont des pros. Il faut tout de même savoir que cette année, la production du festival a donné beaucoup d’accréditations photo, et apparemment pas qu’à des bons. Du coup, on s’est retrouvé avec pléthore de photographes devant chaque concert, dont beaucoup d’entre eux ne faisaient pas de meilleures photos que nous.

Lire la suite de l’article Photos du Hellfest 2010


Marilyn Manson était le headliner de cette deuxième journée du Hellfest, qui ne s’était pas avérée aussi chargée que la première, voir notre live report du deuxième jour du Hellfest pour un compte rendu sur le début de journée. Bien évidemment, on vous l’avait dit, l’annonce de Manson au Hellfest n’a pas été sans faire de remous. Mais le Hellfest est un festival très tolérant. Enfin, à priori. Le fait qu’il ait de nombreux spectateurs, bien plus nombreux qu’auparavant, aide bien entendu.

Marilyn Manson Hellfest 2009

Le guitariste prend le micro le temps d'une chanson... Et Manson n'a pas plus de classe avec une guitare.

Ce qui veut dire que contrairement au passage de Spliknot au FuryFest, ancienne version du festival de Métal, Manson n’a pas été hué, ni subi de lancés de canettes. Et tant mieux. Les festivals de Métal ont assez de mal à avoir bonne réputation, inutile d’en rajouter. Enfin, bonne réputation, c’est vite dit. Tous les clissonais ne sont pas encore favorable à l’arrivée du festival de l’enfer sur leur territoire. Mais bon, on s’égare. Donc, même si Manson ne faisait pas l’unanimité, c’est dans une relativement bonne ambiance que s’est déroulé le concert.

Et donc, le concert commence à l’heure. Et faut quand même avouer que ça fait un peu bizarre de voir Manson sur scène. Plus qu’une personne, c’est un personnage. Souvent décrié certes, mais Manson a bâti au cours de ces dernières années un tel personnage qu’au final, je ne sais pas, ça casse le mythe de voir que c’est un personnage de chair et en os. Qu’il existe ailleurs qu’à la télé et dans les clips. Bref, qu’il est tout aussi réel que nous. On ne le considérait pas comme un dieu hein, on ne l’aime même pas, mais voilà. Aussi du coup on en attend quand même pas mal. Manson a intérêt à être bon et charismatique sur scène, parce que ce n’est pas sa musique qui le sauvera.

Et ce n’est pas la Setlist qui va l’aider, car en plus de ne pas être génial musicalement, le groupe a décidé de choisir un ensemble de morceaux qu est quand même relativement moisi, voyez vous même:

Marilyn Manson au Hellfest 2009Intro
Four Rusted Horses
Pretty as a Swastika
Disposable Teens
Irresponsible Hate Anthem
The Love Song
Arma-Goddamn-Motherfuckin-Geddon
Leave a Scar
Great Big White World
The Dope Show
WOW
Sweet Dreams
Rock’n’Roll Nigger

Irresponsible Hate Anthem
The Beautiful People

Bien qu’on ne connaisse pas tous les morceaux de leur carrière, on ne peut pas dire qu’ils aient décidé de prendre les morceaux qui convenaient le mieux au Fest. Exit les couplets hachés et les riffs incisifs d’une Fight Song par exemple. En gros il aura fallu attendre la quatrième, à savoir les Disposable Teens, pour que le Hellfest se réveille un peu de sa léthargie. Faut dire, faire des chansons qui passent pour des balades par rapport aux autres groupes du Fest, à 1h du matin, ça aide pas.

Bref, mieux choisir aurait été un bon point, car on peut dire ce que l’on veut, certains morceaux de Manson sont tellement connus qu’il feront même sourire les sceptiques. C’est le cas pour Disposable Teens, Dope Show, ou Sweet Dreams. Mais voilà, c’est pas le cas de la grosse majorité de la Setlist. Je trouve qu’il aurait pu faire un effort à ce niveau. Bien sûr c’est la tournée pour leur nouvel album, donc ils sont obligés d’en mettre certains morceaux, mais peut être un ordonnancement différent déjà pour réveiller dès la première tune. Enfin, je ne sais pas, toujours est il que je ne connaissait que relativement peu des morceaux joués et ça n’a pas aidé.

A cette Setlist molle s’ajoute un show assez… mou. Alors certes, il y a quelques dispositifs pour animer la scène, notamment une espèce de boite en verre. Ok Manson essaie de faire de la mise en scène, en changeant d’habits, etc, mais l’âme n’est pas là. Il est lent, absent, bref on trouve cela totalement vide. Hormis quelques animations, la décoration de la scène est limitée à son strict minimum. Manson apparaît empâté, peu énergique et ce tout au long du show. Son chant n’est pas génial mais d’un autre coté c’est Manson.

Marilyn Manson Hellfest 2009

Bref, difficile au final d’en dire quoi que ce soit. Le personnage est décevant, il a fait tellement de provoc’, il s’est tellement placé au dessus des autres, qu’au final on en attend au moins quelque chose d’aussi bon, bien que cela ne soit pas nos goûts. Pour une fin de soirée, la sauce est vraiment trop fade pour prendre. Il n’y a pas de dynamisme, il essaie certes de relancer le public en arrêtant à un moment de jouer en plein morceau… Mais voilà, même en faisant le caprice de star, en nous balançant un « Hellfest don’t fuck with me« , le personnage reste impuissant. D’autant que tous les musiciens se sont arrêtés d’un seul coup, et que le Hellfest nous aura montré qu’à moins d’être préparé à le faire, les musiciens n’arrivent pas à s’arrêter en même temps.

Bref, Marilyn Manson a t’il toujours été aussi nul ? N’a t’il pas su se reconvertir alors que l’énergie, la force, n’est plus là pour assurer le show ? Je n’en sais rien, mais je me risquerai quand même à en poser la question. Décevant, vraiment décevant, d’autant que cette icône a, que je le veuille ou non, fait partie de mon adolescence.

On se quitte donc comme avec notre article sur Mötley Crüe au Hellfest 2009 avec quelques vidéos pris par des spectateurs… Pas toutes de super qualité, malheureusement. Les photos n’ont pas été prises par nous, vu que nous ne nous sommes pas assez approchés, mais par le site Metalorgie.







Après une excellente première journée pour ce Hellfest 2009, le deuxième jour s’annonçait sans grosse affiche pour nos goûts musicaux. Pas de groupe réellement attendu, que des nouveautés. C’est ainsi que s’annonçait ce samedi ensoleillé, où le Hellfest 2009 affiche complet. Il faut dire qu’il accueille rien de moins que Marilyn Manson. Ceci associé à des offres très alléchantes pour les jeunes, le Hellfest se retrouve envahi de jeunes lycéens aux T-shirt Manson, Slipknot ou encore Linkin Park.

Camping du Hellfest

L'état du camping juste devant notre tente au matin du deuxième jour... On précisera bien entendu que tous nos déchets étaient directement mis dans un sac poubelle...

Alors bon, on peut trouver ce public un peu inapproprié, trop mainstream, tout ça. Mais si ça peut permettre à ces personnes de découvrir des groupes un peu mieux que ceux du Teenage Metal, hein… Oui car après un vendredi placé sous le signe du Hard Rock, ce samedi sera sous le signe des groupes pour adolescents. Je n’ai rien contre, mais ce n’est pas trop ma came. Bref, programme de la journée pour nous:

Gama Bomb
Grand Magus
Dagoba
Vader
Koritini
Pain
Devil Driver
Cradle of Filth
Moonsorrow
Soulfly
Gojira
Enslaved
Machine Head
Marilyn Manson

Lire la suite de l’article Hellfest 2009: Jour 2 [HellReport09]


Nous voici parti pour le premier des trois articles de compte rendu de ce Hellfest 2009. Il se déroulait du 19, au 21 Juin à Clisson (Loire Atlantique). C’est à 4h de route de chez nous, mais pour un tel événement, on est prêt à faire des sacrifices, y compris celui du confort.

Toilettes au Hellfest

Parce que le Hellfest c’est 4 jours dans la crasse, à manger des barres de céréales ou un demi-kebab entouré par des cadavres de bières. Mais bon, vu l’affiche, on ne va pas faire la fine bouche. Ceci dit, un report du Hellfest, ce n’est pas que sur la musique, mais aussi sur l’organisation. Nous y avions été pour la dernière fois en 2007, où l’organisation n’était réellement pas jouasse (imaginez, une seule cabine de toilettes pour 30 000 personnes ! ) et où le mauvais temps avait transformé le festival en bain de boue. Ici le seul mot qui me vient à la bouche pour parler de l’organisation 2009 c’est « top ».

Très bien renseigné, par un personnel aimable (sauf peut être les fouilleurs, mais bon), le festival a aussi mis en place de nombreuses toilettes, un point d’eau en libre accès, et un feu pour les nuits froides. Vraiment, là dessus, rien à redire. Alors oui au bout de trois jours, les chiottes c’était zone rouge pour l’odorat, mais ça ils n’y peuvent rien.

dabYo me dit que le problème des live report, c’est que personne ne les lit si ils n’y ont pas été. Alors, on va essayer de rendre ça intéressant même pour ceux qui n’ont pas été au Hellfest. Des liens pour découvrir le groupe quand c’est possible déjà. Quelques photos voir vidéos ? Merci Youtube, nous n’avons pas fait de vidéo, notre appareil photo n’ayant pas de mode vidéo.

Le vendredi matin nous réveille avec la pluie, qui heureusement se calme très vite. Cette journée est la journée Hard Rock du fest, Mötley Crüe oblige. On vous invite d’ailleurs à lire notre live report de Mötley Crüe au Hellfest 2009. Voici la liste des groupes que nous avons vu:

Squealer
Melechesh
Girlschool
God Forbid
Backyard Babies
EyeHateGod
Nashville Pussy
Samael
Papa Roach
Entombed
Anthrax
Heaven And Hell
Saint Vitus
Mötley Crüe

(suite…)


Parce que ces headliners du premier jours méritaient bien leur article à part. Mötley Crüe est donc présenté comme l’événement de ce vendredi soir, premier jour du Hellfest 2009. Une journée plutôt typée Hard Rock et un Main Stage renommé en Crüe Fest Stage. Il faut dire que cela faisait 20 ans que la troupe bariolée (un peu étrange comme nom de groupe hein ?) n’était pas venue jouer en France. Entre les passages à vide, et les problèmes de santé de leur guitariste, leur venue en France est pour bien des fans un événement à ne pas manquer. Et comme nous vous l’avions annoncé dans notre présentation du clip de Staints of Los Angeles, nous ne l’avons pas manqué !

Mötley Crüe au Hellfest 2009

Mötley Crüe, vous connaissez sans doute. C’est une machine à tube datant des années 80 (ce qui veut dire aussi montagne de cheveux crépus), et vous ne pouvez pas ne pas connaître Dr Feelgood ou encore She’s got the look. En plus, les américains ont sorti un CD l’an passé nommé Saint of Los Angeles, qui est juste excellent. Bref, Mötley Crüe est un des groupes que nous attendions le plus en ce vendredi. Et nous aurons tenu dans le froid jusqu’à une heure du mat’ pour les voir.

Tombé du rideau, le concert commence. La première chose qu’on remarque est bien évidemment la voix du chanteur. En CD on ne s’en rend pas réellement compte, mais en live sa voix est ultra aiguë. Certains reports la taxent de bourrée à l’hélium. Apparemment c’est quand même sa vraie voix, qui est à la fois très haute mais surtout très puissante. Je sais que cette voix a divisé les fans, il faut dire qu’elle est très différente de celle sur CD. Mais vous me connaissez je n’aime rien tant que les voix aiguës pour les gars, donc j’étais aux anges… Chant juste, musique tout aussi juste. Peut être pas énormément de mise en scène comparé aux deux autres headliners (Manson et Manowar, mais ça c’est pour les prochains articles), mais ils sont là, ils sont énergiques et leurs morceaux, même après 20 ans sont toujours aussi excellents.

Mötley Crüe au Hellfest 2009Le groupe est dynamique, leur chanteur court partout (avec des déhanchés douteux) le batteur est pour une fois relativement bien en avant. Même lui a droit à son heure de gloire comme nous le verrons après.

Malheureusement, le groupe sert un set très haché. Des pauses de 5 minutes entre chaque morceau, soit un solo, soit une fin de tune à rallonge, soit le batteur qui vient faire un tour dans le public. Bon, en soit c’est cool, surtout que les batteurs sont généralement en retrait, le voir sur le devant de la scène c’est pas un mal. En plus c’est Tommy Lee quoi, c’est pas un Marilyn Manson, mais c’est pas n’importe qui quand même. Le public répond bien, mais ça empêche d’être totalement « dans » le concert. C’est peut être ceci dit pour permettre a leur guitariste de se reposer: on sait qu’il a du mal a se tenir debout de manière prolongée à cause de sa maladie. Ou pour permettre au chanteur de reprendre une dose d’helium qui sait ?

On notera aussi que contrairement à tous les autres groupes du festoch sur les Main Stage, le concert n’était pas retransmis sur le grand écran. Celui ci diffusait des courts-métrages adaptés à chacun des morceaux. Donc la plupart étaient engagés politiquement. J’avoue que c’était une facette du groupe que je ne connaissait pas. J’étais à mille lieu de m’attendre à un clip anti-Bush sur du Mötley Crüe. Ceci dit, ce n’est pas forcement un mauvais point, loin de là, car cela donne une autre dimension au groupe. Bon, on notera quand même quelques passages assez trash, notamment sur Girls, Girls, Girls. Mais bon. Je suppose que c’est un peu dommage pour ceux qui étaient dans le fond (nous on était devant bien entendu !).

Malgré les pauses, c’est quand même totalement jouissif d’entendre et de chanter sur des titres comme Saints of Los Angeles (qui OUI a été joué et OUI est juste ab-so-lu-ment génial). C’est le genre de concert dont on ressort le sourire aux lèvres, tellement les morceaux sont géniaux. On ne pourras bien entendu pas oublier de citer un morceau comme Motherfucker Of The Year qui prend tout son sens en live.

Mötley Crüe au Hellfest 2009Au final, pour moi l’un des meilleurs concerts de tout le Fest. Ex-aequo avec Epica c’est pour dire. Maintenant je n’ai plus qu’à acheter leur best-of et chanter (faux) sur Dr Feelgood.

La Set-list effectivement jouée :

Kickstart My Heart
Wild Side
Saints Of Los Angeles
Solo Mick (Voodoo Chile)
Live Wire
Tommy Talk
Motherfucker Of The Year
S.O.S.
Primal Scream
Looks That Kill
Girls, Girls, Girls
Dr. Feelgood.
Home Sweet Home

France 3 a fait un reportage d’une dizaine de minutes sur le concert, allez y jeter un oeil : Mötley Crüe au Hellfest sur France 3.

Et on vous quitte avec quelques vidéos sympathiques du show sur Youtube ! (suite…)


Photos du Hellfest 2009

Serafina dans Actualité, Concert, Musique le 23 juin 2009, avec 1 commentaire

Eh bien voilà, après divers tris, iiD peut d’ores et déja vous présenter ses photos du Hellfest 2009. Les live reports devraient arriver dans les jours prochains (un report par jour à peu près). Les photos sont hébergées chez Picasa.

Et bien sur, une selection de liens si vous en voulez encore plus:

Soul Kitchen

Flickr de Steve Grosbois

Emeute Visuelle

Metalorgie – Vendredi

Metalorgie – Samedi

Metalorgie – Dimanche


La raison pour laquelle nous allions à la Pyramide de Romorantin en ce 14 Mars était majoritairement la prestation du groupe Kells, dont vous avez déjà pu voir le report. Néanmoins, en première partie se trouvait la finale du tremplin de la MJC, permettant à trois groupes de la région de se produire sur une grosse scène chacun pendant trente minutes, et ce afin d’élire le grand gagnant. Les trois élus étaient donc Anksylion (Death Metal), SCAM (Pop Punk) et Kosmos (Folk Rock).

Anksylion en concert à la Pyramide

Commence donc Anksylion (le myspace est ici), un groupe de Death Metal tourangeau. Au vu de mes goûts musicaux, c’était probablement le plus suceptible de me plaire. Pourtant… Bon, premièrement, musicalement ce n’est pas réellement mauvais. Le chanteur alterne voix claire, grunts et voix black. Ce n’est pas sans rappeler le mélange opéré par les Old Dead Tree, mais sur une musique cependant plus lourde. C’est carré, mais pas spécialement original. Et on a du mal à distinguer une mélode ou autre. On a parfois plus l’impression d’une bouillie musicale en continue.

Le groupe est ok sur les passages rapides, par contre sur les ballades j’ai eu énormement de mal avec le chant. Je crois que les ballades sont un des trucs les plus casse gueules sur le niveau de la voix. Et la voix du chanteur y rend plutôt très mal. Limite affreux. Un groupe peut néanmoins compenser ses défauts par son jeu de scène.

Le probleme c’est qu’ici le jeu de scène oscille entre vide et pathétisme. Le chanteur nous fait penser à un Till Lindeman (chanteur de Rammstein) croisé avec un Bisounours. Il essaie de faire participer le public, et on ne peut pas le lui oter, mais personnellement ca n’a jamais pris. Au final, je ne garderai pas un grand souvenir d’Anksylion, sinon la possibilité de remettre enfin un tag Bisounous Metal !

SCAM en concert à la Pyramide

Après une petite pause, voici que s’installent les membres de SCAM, myspace par . Alors là clairement, c’est plus la même tranche d’age. Les enfants des membres sont dans le public, on tourne plutôt autour de la bonne quarantaine. Le groupe se compose de quatres membres : batteur , claviériste, bassiste/chanteur et guitariste. SCAM a amené son public, et cela s’entend. Pour cette raison aussi, on se retrouve avec pas mal d’enfants dans la salle.

Le groupe chante en français. C’est notable, car du tremplin, ils seront les seuls. Malgré la difficulté de l’exercice, ils s’en sortent plutôt bien. Bon, oui ce sont des paroles de Pop-Punk-Rock, pseudo engagées, donc pas forcément tres evoluées, mais ça ne les rend pas plus ridicules pour autant. Leurs chansons sont efficaces et maitrisées. Même si sur certains morceaux je trouvais le clavier en trop.

C’était là aussi très classique, mais la sauce prend. Niveau jeu de scène, nous noterons surtout le guitariste, totalement dechaîné, avec ses bouclettes, et son air d’angelot de Michel Ange.  Etrangement, j’ai bien plus accroché qu’avec Anksylion.

Kosmos en concert à la Pyramide

Puis viens le dernier groupe : Kosmos, myspace ici. Alors là… Je suis réellement perplexe. Le groupe produit une sorte de Rock Atmosphérique, avec des accents Folks et surtout légèrement planants. Commencent alors des problèmes techniques, tout comme pour Kells qui passeront juste après, notamment avec le micro du chanteur. Heureusement pour lui, il a un deuxième micro (qui lui sert probablement pour un effet quelconque, je n’ai pas trop compris) et gère cela d’une manière très pro, sans aucune répercution sur le titre. Puisqu’on parle de lui, il l’air totalement dans son trip. Même lorsqu’il parle au public, je n’arrivais pas à comprendre ce qu’il disait. Ceci dit, musicalement parlant, il y a de la recherche et pas mal de variations. La voix n’est ici qu’un instrument comme un autre, et plutôt très bien utilisée.

Comme ce doit de faire tout groupe de Rock Atmosphérique, certains morceaux sont assez longs, et parfois, un peu trop. On finit par s’ennuyer, car ce n’est pas très rapide. Le public là non plus n’a pas eu l’air très entousiaste. Il faut dire que contrairement aux deux autres groupes précédents, Kosmos n’a pas ramené de public avec lui, et la différence se ressentait.

Néanmoins, il serait difficile pour moi d’être objective, car nous les avons revus la semaine suivante, dans un tout autre contexte, et ce coup ci, la prestation m’a bien plus convaincue que lors de la finale à la Pyramide. Je ne saurais dire pourquoi.

C’est ainsi que se termine le tremplin de la MJC. Après vint le concert de Kells, les résultats seront révélés et sans grande surprise, il s’agira de SCAM.