Musique » Actualité
134514 139 articles

Affiche du Hellfest 2015Les 19, 20 et 21 Juin 2015 se tiendra en terres clissonaises la nouvelle édition du plus grand festival français consacré au Metal, le Hellfest 2015.

L'équipe s'y rendant comme à son habitude pour avoir sa dose annuelle de concerts en plein air, nous vous proposons chaque dimanche de la semaine jusqu'aux jours J de découvrir l'un des groupes de l'affiche que nous comptons aller voir, à travers un clip ou une vidéo. Vous pouvez aussi consulter l'affiche du Hellfest 2015. C'est notre Highway to Hellfest 2015.

Melechesh est un groupe que nous avons déjà vus au Hellfest 2009 mais que nous ne nous étions jamais réellement donné la peine d’écouter. C’est au hasard de la programmation (majestueuse on le rappelle) du Hellfest 2015 que nous avons réellement découvert le groupe qui a tout pour nous plaire !

Le groupe originaire d’Israël se base sur des thèmes occultes et/ou sumériens, dans un Black Metal matiné de Thrash. Bref, c’est un groupe puissant et qu’on ne manquera surement pas, ça ressemble quelque peu à d’autres de nos préférés du genre, les derniers Rotting Christ pour le côté grandiloquent et marche militaire des anciens temps, mais aussi avec quelques aspects progressifs à la Watain.

Grand Gathas Of Baal Sin est un clip qui a été tourné dans la magnifique Citerne Basilique (Yerebetan Sarnıcı) d’Istanbul. Nous l’avons visité il y a quelques années et c’est un endroit magnifique ! Vous pouvez voir en partie sa beauté dans le clip. En vrai elle est beaucoup plus paisible, je vous assure, mais toujours majestueuse. Elle n’est jamais plus éclairée que dans le clip, ce qui lui donne un coté très mystique. Vraiment, je ne peux que vous conseiller si vous avez l’occasion de visiter Istanbul.

Melechesh passera sans doute assez tôt sous la Temple au vu de son emplacement sur l’affiche du Hellfest 2015. Ce qui nous motivera d’autant plus à nous lever de bonheur pour ne pas les rater.


HtH15: K.I.N.G. de Satyricon

dabYo dans Actualité, Musique le 11 janvier 2015, avec aucun commentaire

Affiche du Hellfest 2015Les 19, 20 et 21 Juin 2015 se tiendra en terres clissonaises la nouvelle édition du plus grand festival français consacré au Metal, le Hellfest 2015.

L'équipe s'y rendant comme à son habitude pour avoir sa dose annuelle de concerts en plein air, nous vous proposons chaque dimanche de la semaine jusqu'aux jours J de découvrir l'un des groupes de l'affiche que nous comptons aller voir, à travers un clip ou une vidéo. Vous pouvez aussi consulter l'affiche du Hellfest 2015. C'est notre Highway to Hellfest 2015.

Satyricon est de retour au Hellfest 2015 après un passage en 2012… où je ne m’étais même pas pointé. Il faut dire que je n’ai découvert le groupe qu’avec la sortie de leur dernier album éponyme, dont le Black Metal est mêlé à une rythmique bien agressive, très Black’n’Roll qui a tout pour me plaire. Du coup, si l’année dernière le groupe du genre que j’attendais le plus était Watain notamment grâce à une rythmique bien particulière, loin de la monotonie qu’on pouvait connaître dans le genre au début des années 90, c’est Satyricon qui prend cette année leur place.

Et pourtant le groupe est un vieux de la vieille, fondé en 1991 il est passé par de nombreuses phases et c’est celle entamée avec Volcano qui me plait le plus. K.I.N.G. est là dessus le parfait exemple, avec une rythmique tellement bonne que je pourrais l’écouter en boucle. Agressive tout en restant assez black, on se prend tout de suite au riff répétitif et certes simpliste, accompagnée d’une batterie efficace, qui vous fait instantanément headbanguer. Bon le clip par contre montre plus le manque de moyen qu’autre chose, hein.

Satyricon sera sans aucun doute l’un des headliner de la Temple, et nous ne les raterons sous aucun prétexte.


Affiche du Hellfest 2015Les 19, 20 et 21 Juin 2015 se tiendra en terres clissonaises la nouvelle édition du plus grand festival français consacré au Metal, le Hellfest 2015.

L'équipe s'y rendant comme à son habitude pour avoir sa dose annuelle de concerts en plein air, nous vous proposons chaque dimanche de la semaine jusqu'aux jours J de découvrir l'un des groupes de l'affiche que nous comptons aller voir, à travers un clip ou une vidéo. Vous pouvez aussi consulter l'affiche du Hellfest 2015. C'est notre Highway to Hellfest 2015.

Parmi les grosses baffes que j’ai pu prendre au Hellfest figure pour le moment un et unique groupe de Stoner, les anglais de Orange Goblin au Hellfest 2012 lors de leur passage sous la Valley. Je me rappelle encore très bien être arrivé en retard à cause du concert précédent, avoir joué des coudes pour me reprocher d’une scène toujours très loin, puis avoir pris une énorme baffe. Avec Red Tide Rising, le groupe m’envoyait un énorme patté dans la gueule dès le début du set et le headbanging ne se terminerait que dans une bonne quarantaine de minutes.

Ce live que je considère mémorable peut être revécu facilement grâce à cette vidéo Youtube avec une qualité plutôt bonne. Et pour cause puisque la plupart des lives de la Valley de 2012 ont été filmés et montés par des pros. L’occasion de retourner dans la poussière et la musique grasse des anglais.

Orange Goblin a depuis lors sorti un nouvel album nommé Back From The Abyss, ce qui va évidemment justifié ce nouveau passage. Pour le moment je ne l’ai écouté que quelques fois et j’avoue ne pas y retrouver la même pêche et le désespoir que leur précédent album m’avait procuré. Il faut dire que le groupe a déjà plus de 15 ans d’existence, un paquet d’albums, mais il n’y a qu’un album qui trouve grâce à mes yeux, A Eulogy for the Damned.

Ça ne m’arrêtera en aucun cas et je compte bien aller les voir de nouveau et m’en prendre une bonne !


Affiche du Hellfest 2015Les 19, 20 et 21 Juin 2015 se tiendra en terres clissonaises la nouvelle édition du plus grand festival français consacré au Metal, le Hellfest 2015.

L'équipe s'y rendant comme à son habitude pour avoir sa dose annuelle de concerts en plein air, nous vous proposons chaque dimanche de la semaine jusqu'aux jours J de découvrir l'un des groupes de l'affiche que nous comptons aller voir, à travers un clip ou une vidéo. Vous pouvez aussi consulter l'affiche du Hellfest 2015. C'est notre Highway to Hellfest 2015.

Avec 8 éditions du Hellfest dans les pattes, il y a un nombre assez hallucinant de groupes que nous avons découverts uniquement parce que leur passage était annoncé à Clisson, faisant par là même du festival notre première source de nouveau son. Cette année ne déroge pas à la règle et alors que l’on listait le nombre hallucinant de groupes nous intéressants, nous sommes tombés sur les suédois de Terra Tenebrosa.

Des suédois qui sont de masque vêtus, à l’apparence macabre et qui ont sorti leur premier album en conservant leur anonymat, ce n’est pas sans rappeler un certain Ghost. Mais ici, au lieu d’être sucrée et glauque à la fois, l’ambiance des morceaux de Terra Neberosa se veut lourde, malsaine et froide. Une sorte de mélange malsain des diverses influences que sont le Postcore, le Sludge et évidemment le Black Metal, le tout donc sous un label Avant Garde un peu fourre tout. Avec leur deux albums, c’est une vraie baffe que j’ai pris en les découvrant sous les conseils avisés de Seraf’.

Bien que travaillant beaucoup l’ambiance des morceaux, on ne pourra pas reprocher à Terra Tenebrosa de ne pas faire de la musique rythmée, et c’est bien là ce qui me plait d’autant plus dans leurs compositions. Un enregistrement complet de leur passage à la Maroquinerie en Avril 2014 est disponible sur Youtube, le son n’est pas optimal mais on sait déjà qu’on va passer un moment bien glauque.


Ragnarök Juletide de Raskasta Joulua

Serafina dans Actualité, Critiques, Musique le 24 décembre 2014, avec aucun commentaire
Critiques

Je me suis demandée ce que j’allais pouvoir faire comme article ici une veille de Noël. Mais heureusement nos amis finlandais ne sont jamais en rade de bonnes idées pour fêter Noël. La bas, ils ont un collectif qui s’appelle Rsakasta Joulua et qui réunit pléthore de stars du metal finlandais qui reprennent des chansons de Noël. Ouais, comme ça, normal. On retrouve évidemment Marco Hielata de Nightwish  et Tony Kakko de Sonata Arctica  jamais tr ès loin de ce genre d’initiatives  mais aussi Tommi Salmela  de Tarot ou Elyze Ryd d’Amaranthe.

raskastaragnarok

Ils ont déjà plusieurs albums à leur actifs, mais celui de cette année Ragnarok Juletide est le premier à contenir des chansons en anglais . C’est odnc l’occasion pour nous de découvrir ce projet qui a déja plus de dix ans et qui fait des tournées sold-out dans les pays scandinaves.

Les reprises de Noël en metal, on en connait pas mal, et j’en mets toujours pas mal dans mes playlist aux alentour de Noël. Ici, on a quand même un certain travail pour métalliser tout cela, c’est pas juste « on joue la mélodie à la gratte électrique ». C’est un projet réalisé sérieusement même si cela reste des reprises de classiques de Noël il ne faut donc pas trop en demander non plus. Au menu, on retrouve donc les reprises suivantes :

1. We Celebrate at Christmastime
2. The First Noel
3. Here on the Hay
4. Little Drummer Boy
5. The Elf
6. Christmas Is Here
7. Sylvia’s Song
8. White Christmas
9. Home for Christmas
10. A Sparrow on a Christmas Morning
11. Christmas Has Come
12. Ave Maria

Bon nombre de ces chansons ne sont pas très connues de toute manière en France. Cela reste une playlist de Noël sympathique ! La majorité sont dans un style très power ou symphonique, ce qui n’étonnera personne en voyant la liste des participants.



L’album est sur Spotify et sur Deezer, vous savez donc quoi écouter cet après midi. Si vous connaissez d’autres bons albums de chansons de Noël version métal, c’est le moment de me les donner en commentaire.


Affiche du Hellfest 2015Les 19, 20 et 21 Juin 2015 se tiendra en terres clissonaises la nouvelle édition du plus grand festival français consacré au Metal, le Hellfest 2015.

L'équipe s'y rendant comme à son habitude pour avoir sa dose annuelle de concerts en plein air, nous vous proposons chaque dimanche de la semaine jusqu'aux jours J de découvrir l'un des groupes de l'affiche que nous comptons aller voir, à travers un clip ou une vidéo. Vous pouvez aussi consulter l'affiche du Hellfest 2015. C'est notre Highway to Hellfest 2015.

Red Fang m’avaient mis une bonne baffe lors de leur passage sous la Valley au Hellfest 2013: une prestation bien carrée, des musiciens qui avaient vraiment l’air de prendre leur pied parmi nous, bref que du bonheur. C’était il n’y a que deux ans mais depuis lors ces américains au Stoner bien festif ont sorti leur troisième album, le bien nommé Whales and Leeches.

Un album dans la lignée de leurs deux précédents, des riffs bien sympathiques à écouter, bref des morceaux efficaces qui mettent de bonne humeur. On regrettera peut être un peu de manque d’originalité et du génie de certaines pistes des albums précédents. Mais bon, ce n’est clairement pas le genre de musique dans lequel je m’y connais le plus, et c’est bien assez suffisant pour me donner envie de prendre mon pied sous la Valley.

Le clip de Blood Like Cream extrait de cet album est encore une fois un monstre énorme du portnawak dont fait preuve le groupe. Après un déjanté Hank is Dead, ils réussissent à trouver un concept encore meilleur et tout aussi bien… réalisé.

Red Fang sera encore une fois sous la Valley pour ce Hellfest 2015 et elle risque bien d’être bondée. Quelques vidéos sur Youtube vous permettent d’admirer leur performance de 2011.


HtH15: Mind Control de Truckfighters

dabYo dans Actualité, Musique le 14 décembre 2014, avec 1 commentaire

Affiche du Hellfest 2015Les 19, 20 et 21 Juin 2015 se tiendra en terres clissonaises la nouvelle édition du plus grand festival français consacré au Metal, le Hellfest 2015.

L'équipe s'y rendant comme à son habitude pour avoir sa dose annuelle de concerts en plein air, nous vous proposons chaque dimanche de la semaine jusqu'aux jours J de découvrir l'un des groupes de l'affiche que nous comptons aller voir, à travers un clip ou une vidéo. Vous pouvez aussi consulter l'affiche du Hellfest 2015. C'est notre Highway to Hellfest 2015.

Au rayon des groupes de Stoner que j’attends avec impatience pour ce Hellfest 2015 on retrouve les suédois de Truckfighters. Ils ont sorti en début 2014 leur dernier album Universe et c’est une bonne baffe de poussière dans la gueule. Il n’y a peut être pas de désert ensablé à traverser en camion en Suède, mais il faut bien avouer que les zicos savent de quoi ils parlent: on a bien l’impression d’en avoir plein la bouche en écoutant leur musique.

Le morceau Mind Control est assez caractéristique de l’album, avec des riffs bien sentis et répétés à outrance. Une sorte de musique qui évoque les nombreux longs kilomètres à traverser pour aller de l’autre côté du désert, des kilomètres qui viennent vous tabasser et un soleil bien haut qui vient vous griller la peau. Bon, c’est un peu imagé évidement, mais c’est clairement les sensations que je retrouve à chaque fois que je me lance dans leur musique. Le clip lui n’a carrément rien à voir et est assez triptyque, il faut bien avouer. Sans grand intérêt, on sent le clip sans trop de moyens.

Aller voir Truckfighters ne sera pas un grand risque puisque ce n’est pas la première fois qu’ils viendront fouler les terres de Clisson, ils nous avaient mis une sacrée claque au Hellfest 2013 et nous avait surpris par la pêche qu’ils avaient de bon matin.


Cette semaine ont été révélés 25 des 30 derniers groupes qui seront à l’affiche du Hellfest 2015, l’occasion donc de faire un bilan sur la programmation qui nous attendra à Clisson les 19, 20 et 21 juin prochains. Une programmation que certains n’ont pas manqué de qualifier de best of, en référence au grand nombre de groupes qui sont déjà venues fouler le sol de la campagne clissonnaise, et au fait que cette édition marque la 10ème du festival, une année anniversaire que l’on compte bien fêter comme il se doit à la rédac.

Hellfest 2015

On commence par les têtes d’affiche, qui en général ne sont pas celles qui nous intéressent le plus, mais cette année verra la venue d’un groupe que Seraf’ attend depuis longtemps à Clisson: Nightwish. Le groupe finlandais de Metal Symphonique, sans aucun doute le plus connu du genre et fer de lance, avait fait de nombreux passages par les Wacken et autres festivals concurrents, mais jamais au Hellfest. Avec des apparitions quasi sold out à Paris à chaque fois, ce sera donc enfin l’occasion d’aller jeter un oeil à leur performance, là encore l’un des avantages de ces géants rendez-vous. On notera aussi le retour de Slipknot, abonné aux absents depuis le Furyfest 2004. KornMarilyn Manson et Limp Bizkit viennent compléter cette affiche aux couleurs des groupes de notre passage au collège.

Affiche Hellfest 2015Dans le Mainstream toujours, c’est avec une joie sans pareille que j’ai vu le retour des australiens d’Airbourne à Clisson. La dernière fois, c’était il y a déjà bien trop longtemps (Airbourne au Hellfest 2010) et le leadeur faisait son show en escaladant un des piliers de la scène. Il est clair qu’il ne le refera pas, mais ça n’empêchera pas leur Hard Rock de nous en mettre plein la gueule. On retrouvera aussi Epica dont la popularité continue de croître, et un de nos petits coups de cœur de cette année Beastmilk qui couple du Joy Division avec des réactions nucléaires. J’aurai aussi pu citer Judas Priest, Lamb of God ou même les français de Zuul Fx, mais vu le nombre de groupes qui nous intéressent, il y a de fortes chances que l’on ait à les sacrifier.

Car côté plus extrême si je peux me permettre, nous serons tout aussi bien servi. Le côté Black du Metal est toujours celui que nous préférons et cette année son fer de lance sera pour nous Satyricon dont le Black’n’Roll a su me conquérir récemment grâce à leur album éponyme que j’adore. On retrouvera aussi Cradle of Filth, Triptykon et Mayhem, mais c’est surtout la venue de Samael qui nous rend joie. C’est un groupe que nous avons découvert avec le Hellfest 2009 et que nous n’avons pas pu voir depuis de trop nombreuses années maintenant. Côté Folk et musique païennes bien plus festives, on retrouve une ribembelle de groupes qu’on aime beaucoup, de Finntroll et Arkona pour les plus black à Ensiferum, Skyforger ou encore Alestorm. On pourra encore citer In Extremo, The Great Old Ones, Bölzer ou encore Melechesh.

On fini par le paquet Stoner et Fuzz de l’annonce avec un paquet de groupes que j’apprécie tout particulièrement dont Red Fang sera le digne représentant. Troisième fois que nous les verrons au Hellfest après un très bon passage en 2013, j’espère que les américains seront à la hauteur après un troisième album en demi teinte. Viennent ensuite Orange Goblin et Truckfighters, deux autres groupes que nous avons déjà pu apprécier sous la Valley et qui déboitent un max. On y rajoutera ASG et les lillois de Glowsun que j’attends avec impatience.

Hellfest 2015 Affiche complete

Bref, je crois bien que l’affiche n’a que rarement autant été si fournie et les groupes à aller voir ne manqueront pas. Finalement, si il y a encore quelque chose à attendre, c’est bien le runing order du Hellfest 2015. Ah, et découvrir si l’organisation ne serai pas entrain de nous préparer pas une refonte des scènes aussi !


Fall of Summer 2014: Jour 2

Enslaved, Watain et Bömbers

dabYo dans Actualité, Musique le 15 octobre 2014, avec 3 commentaires

La deuxième journée du Fall of Summer 2014 commence un peu plus tôt puisque c’est dès 12h que les hostilités commencent. Comme hier les premiers groupes s’enchaînent sur la Sanctuary Stage toutes les 20 minutes jusqu’à ce que Salem ouvre sur la Blackwaters à 18h00. Sans doute pour ne pas gêner les quelques baigneurs de la plage privée du Parc de Torcy.

Watain au Fall of Summer 2014

Il sera du coup marrant d’y voir quelques personnes en maillot bronzer pendant que les Metaleux crèveront de chaud juste à côté, vêtus de noir évidemment. Ce n’est pas parce qu’il fait chaud que l’on va oublier nos bons vieux clichés. La météo est au rendez vous et la journée est chaude, tantôt sous les rayons du soleil, tantôt juste parce qu’il fait très lourd.

Can of Worms au Fall of Summer 2014

dabYo - Jeune groupe français de Thrash Metal bien énergique. En cette ouverture de seconde journée, le public est éparse mais ultra motivé, sans doute une fan base déjà bien implantée qui va même faire un petit mosh. Bref c’est du Thrash et pas ma tasse de thé, mais le groupe est à l’aise sur scène, stéréotype du genre certes mais à l’énergie débordante et communicative.

Vorkreist au Fall of Summer 2014

Vorkreist au Fall of Summer 2014

dabYo - On enchaîne sur un autre groupe français, Vorkreist qui officie dans le Black Death. Les français délivrent une prestation carrée mas qui sans connaître m’a pas paru particulièrement originale non plus. La musique passe très bien malgré le soleil et l’air pesant. Le public est quelque peu éparse mais bien présent pour les longs morceau qui alternent entre phases Black bien traditionnelles, rapides et monotones, avec des passages plus rythmés de temps en temps qui font penser à un genre de Black’n’Roll bien sympathique qui pour le coup me séduisait bien.

Den Saakaldte au Fall of Summer 2014

dabYo - Den Saakaldte au Fall of Summer 2014Derrière le nom horrible à prononcer qu’est Den Saakaldte se cache évidemment un groupe norvégien, et donc de Black Metal. Un lineup tout neuf qui va d’abord nous jouer deux-trois morceaux de Black old school et répétitif à souhait pour finalement nous présenter des morceaux de son nouvel album.

Des passages plus rythmés entre-croisés de morceaux complètement atmosphériques avec même de la guitare claire en solo. Pas forcément un sentier qui n’a jamais été exploré, on pense évidemment à Enslaved qui joue le soir même, mais c’est surtout DorDeDuh que le son du groupe évoque. Les compos font encore transition inachevée mais ça peut rendre très bien.

<Code> au Fall of Summer 2014

dabYo - Des anglais qui font du Black dans nos contrées c’est finalement assez rare en dehors de Cradle of Filth, mais des types habillés en chemise noire Celio encore plus. <Code> je n’en avais jamais entendu parler jusqu’à l’annonce de leur participation au Fall of Summer 2014.

C’est du Black Prog qu’ils vont nous délivrer mais aussi finalement très agressif. Ne connaissant pas les albums ce fut difficile d’apprécier. On peut en tout cas dire qu’ils ont une certaine originalité dans leur prestation scénique, des dandy black Metaleux on en voit pas souvent.

Debauchery au Fall of Summer 2014

dabYo - Debauchery au Fall of Summer 2014Les t-shirts portés par les Metaleux un jour de festival sont toujours un bon indicatif de la popularité des groupes au programme, et si l’on compte aujourd’hui une majorité de Watain, il faut reconnaître à Debauchery une certaine fanbase. Moi je les ai uniquement découvert lorsque leur leader s’est fait viré de son poste de professeur en Allemagne. Quand on découvre les décors scéniques du groupe, on pourrait presque comprendre pourquoi.

Ensanglantés, les allemands débarquent au milieu des crânes et de mannequins féminins nus et couverts de sang, quand ce n’est carrément pas le pied du micro qui sort de la gorge de l’une d’entre elles. Très esthétique, le groupe est le premier a sortir le grand jeu pour le festival.

Musicalement les morceaux de Debauchery sont très accessibles même pour le profane que je suis. Ça headbangue facile et sonne sympathique.

Salem au Fall of Summer 2014

dabYo - Fall of Summer 2014Les groupes israéliens sont rares chez nous et ça fait plaisir d’en voir. Salem contrairement à un paquet de groupes de la région n’a pas de touche particulièrement orientale à sa musique, bien qu’ils alternent avec aisance les différents styles que compte leur discographie.

Scéniquement c’est le minimum habituel, mais le guitariste tente tant bien que mal de se souvenirs de lointain cours de français à l’école, et ça ça fait plaisir! Des morceaux bien catchys pour la plupart.

Ahab au Fall of Summer 2014

dabYo - Alors que la lumière perd du terrain et que la nuit prend ses droits sur le lac, Ahab monte sur la Blackwaters pour nous asséner son Funeral Doom lourd et oppressif. Ce genre ne va en général pas bien aux scènes ouvertes quand il fait encore jour, mais là, sur la plage, c’est une toute autre sensation.

Pour sa première date en France, comme nous le diras leur leadeur dans un français aux accents bien allemands, le groupe nous en met plein les oreilles. Lent, lourd, c’est une très bonne expérience live qui s’apprécie avec la fraîcheur naissante. La thématique de leur musique étant centrée entre autres sur Moby Dick, la Blackwaters était La scène qu’il leur fallait. Malheureusement, les baffles crachotent les basses tout du long ce qui empêchera une totale immersion…

Pentagram au Fall of Summer 2014

Pentagram au Fall of Summer 2014

dabYo - Depuis le temps qu’on nous parle de Pentagram, il était temps que nous le voyons par nous même. Fondé au début des années 70, l’âge des musiciens va forcément de paire et Bobby a vu plus d’un printemps (et encore plus de verres) passer. Pourtant, contrairement à un certain Ozzy, il est plus qu’alerte et actif sur scène: un vrai showman.

Pentagram au Fall of Summer 2014Je n’aime pas franchement le groupe sur CD, ce n’est pas faute d’avoir essayé à la fois avec des albums conseillés par des fans qu’avec des setlists de concerts: rien n’y fait. Mais en live c’est tout autre chose. La musique prend vie et perd son côté rebutant. Je ne sais pas pourquoi, peut être le côté communicatif et entraînant du groupe.

Pentagram va livrer sur la Blackwaters Stage une très belle performance, de celles qui vous font tout de suite aimer un groupe quasi inconnu. On regrettera juste quelques problèmes techniques sur les baffles en début de show.

Enslaved au Fall of Summer 2014

dabYo - Le combo Enslaved et Watain est de retour au Fall of Summer 2014 après avoir fait la tête d’affiche de la Temple le vendredi du Hellfest 2014 ! Cette fois on en profite donc pour revoir l’un des plus vieux groupes de Black Metal norvégien encore en activité. Comme d’autres, ils ont troqué le trve de leurs débuts pour des envolées plus lyriques et symphoniques, un Black Metal Progressif de très bonne qualité aux touches très Pagan. Je suis fan de leurs derniers albums que j’avais découvert suite à leur passage au Motocultor 2013.

Enslaved au Fall of Summer 2014

Leur concert y avait été plutôt bon et ce sera une nouvelle fois le cas de leur prestation de ce soir. Nous sommes toujours sur leur tournée de support à RIITIIR, leur dernier album qui a quelques années déjà maintenant. Du coup la setlist est quasi identique à celle de 2013 et sera sans grande surprise. Reste que le groupe va tout de même jouer principalement des nouveaux morceaux et ne revenir à la nostalgie qu’une seule fois: yay !

Enslaved au Fall of Summer 2014Le début du set est un peu chaotique avec des problèmes de son et d’équilibrage mais cela s’arrangera très vite. La nuit est presque complètement tombée et donc l’ambiance peut prendre toute sa consistance. Celle d’une musique froide et oppressante où la voix black et claire alternent avec maîtrise. Malheureusement pour le groupe, leurs morceaux ont moins d’intensité en live que sur album. Avec sept morceaux qui se courent après, le groupe se voit obligé de meubler quelque peu, en forçant le public à entonner la Marseillaise notamment. On regrettera de ne pas les voir essayer de pousser un peu plus…

Watain au Fall of Summer 2014

dabYo - 1h00 du matin arrive et le groupe pour lequel nous avons décidé d’aller au Fall of Summer s’apprête à monter sur la Blackwaters Stage: Watain. Le groupe suédois de Black Metal est de retour après une superbe prestation au Hellfest 2014 et on espère bien reprendre une grosse baffe dans la gueule. La scène est comme d’habitude très décorée et nous en met plein la gueule, l’ambiance est clairement déjà au rendez-vous bien que nous soyons dans du sable et sur une plage: pas forcément là où l’on imagine la noirceur des suédois.

Watain au Fall of Summer 2014

Comme à son habitude, Erik entre sur scène pour commencer son rituel et allume les différentes torches de la scène, avant de récupérer son matériel de maître de cérémonie. Sur ces actes, le reste des musiciens finissent par arriver et le premier morceau de The Wild Hunt démarre la prestation du groupe. On en prend plein les oreilles… Et peut être un peu trop.

Watain au Fall of Summer 2014Le groupe passe en effet juste après Pentagram, c’est peut être une coïncidence mais la basse y est bien trop forte sur les premiers morceaux. Le groupe précédent étant adepte d’un tel réglage, peut être que cela vient de là. En tout cas, il y avait un clair déséquilibre là dessus, les morceaux de Watain ne laissant clairement pas la première place à la basse sur album.

La setlist est quasi identique à celle qu’a joué le groupe au Hellfest 2014 et se compose principalement des deux derniers albums du groupe, The Wild Hunt et Lawless Darkness. A une différence près, et de taille puisque pour aller avec ce petit étang qui s’étend derrière la scène, le groupe fini sur Waters of Ain, leur long morceaux de 15 minutes. L’occasion d’apprécier les envolées de guitare et la progression du morceau.

Bömbers au Fall of Summer 2014

dabYo - Après avoir eu notre dose de satanisme, c’est un autre blackeux qui monte sur la Sanctuary Stage pour clore le festival: Abbath d’Immortal et son groupe de reprises de Mötörhead: Bömbers. Et il faut bien avouer que la ressemblance est frappante, à un détail prêt: Abbath a encore la pêche, lui.

Ils enchaînent les reprises avec une aisance certaine et franchement, il faut vraiment être grincheux pour ne pas se faire avoir: le son de Mötörhead défonce tout sur son passage et a ce côté Hard irrésistible que l’on ne peut y échapper. Entre deux morceaux, les comparses prennent le temps de faire un peu d’ironie et de parodier Lemmy en reprenant ses vannes habituelles, un régal.

Fall of Summer 2014

On quittera le festival avant la fin de leur concert, plus par fatigue qu’autre chose. Avec cette première édition, le Fall of Summer aura montré qu’il avait été organisé par des pros et c’est sans doute la première édition de festival la plus aboutie qu’il nous a été permis de voir. Chapeau bas.


Ce jour, le groupe le plus attendu à la rédaction, et particulièrement par dabYo n’est autre que le groupe norvégien Kvelertak. Le groupe joue un étrange mélange entre Black and Roll, Punk et autres influences. Le mélange est difficile à catégorier, et c’est ainsi qu’on le retrouve à cloturer la Warzone, endroit où nous n’allons que rarement.

Le clip du jour est Blodtørst, un clip tout en dessin animé qui n’est pas sans rappeler un vieux Korn. Il est un peu dérangeant mais bien fait dans l’ensemble. Le groupe passe de 1h à 2h ce soir à la Warzone, evidemment nous y seront !