Films
156715 147 articles

Dernièrement dans la section Films d'if is Dead:

Silence, ça tourne ! #20

Chaque semaine notre avis sur les films et séries du moment

dabYo dans Actualités, Films le 23 février 2012, avec aucun commentaire
Actualités

Comme chaque semaine (ou presque), les films et séries que nous avons vu, et auxquels vous échapperez peut être, grâce à nous.

Borgen épisodes 1 et 2

Affiche Borgen, une femme au pouvoirÇa ne vous a peut être pas échappé, Arte a démarré la diffusion d’une nouvelle série, politique cette fois et se déroulant sur les terres du royaume du Danemark: Borgen, une femme au pouvoir. Non, il ne s’agit pas d’une série historique, mais bien contemporaine puisqu’elle se déroule de nos jours, et nous narre l’histoire d’une femme, Birgitte Nyborg, qui suite aux élections de son pays se retrouve en position de devenir première ministre et de composer son propre gouvernement. Du moins, c’est le pitch, l’idée, puisque pour être exact les premiers épisodes nous font vivre les derniers moments de la campagne ainsi que les éléctions.

La série est danoise, et il faut avouer que cela se ressent dans le casting, dans la manière de filmer, dans le rythme. Ce dernier est assez lent, il y a certes des tentatives de twits mais on est loin des révélations d’un The Good Wife par exemple. Mais en contre partie, on est là face à une série beaucoup plus humaine, plus proche de nous, ce qui est presque déroutant. Voir l’héroïne se balader sur son vélo, sans escorte, et arriver devant le château de la Reine a quelque chose de déroutant… De même, les petites intrigues font carrément vieilles séries des années 70, plutôt que série moderne. Je ne saurai pas dire pourquoi.

Maintenant, il est encore un peu tôt pour se prononcer sur l’intérêt. C’est sympa à regarder, mais pas inoubliable et on va attendre quelques épisodes avant de se prononcer. L’héroïne jouée par Sidse Babett Knudsen est agréable à suivre, mais j’ai bien peur qu’autour nous allons voir graviter une multitude de personnages insuportables, comme son mari ou son communicant. Avoir.

Et vous, vous avez vu des trucs dernièrement ?


Un commentaire à faire ?

Silence, ça tourne ! #19

Chaque semaine notre avis sur les films et séries du moment

dabYo dans Actualités, Films le 9 février 2012, avec 4 commentaires
Actualités

Comme chaque semaine (ou presque), les films et séries que nous avons vu, et auxquels vous échapperez peut être, grâce à nous.

J. Edgar de Clint Eastwood

J. Edgar de Clint Eastwood avec Leonardo DiCaprioVu la semaine dernière mais oublié de notre silence précédent, J. Edgar est le dernier film en date de Clint Eastwood. Vous le savez, nous sommes de grands amateurs de ses œuvres, que ce soit en tant qu’acteur ou que réalisateur. Il était donc évident que nous nous déplacions rapidement pour aller voir son nouveau long-métrage. Cela dit, depuis Gran Torino, il faut avouer que ses œuvres nous ont laissé sur notre faim: Invictus manquait de panache, et Au Delà frôlait presque avec l’ennui.

Alors qu’en est il de cette biopic de J. Edgar Hoover, célèbre et controversé directeur du FBI pendant près de quarante ans ? Et bien, le bilan est beaucoup plus contrasté, en nuances. Si vous vous attendez à de l’action, vous pouvez sauter votre tour tant le rythme est relativement lent. Et ce malgré une abondance d’ellipses en tout genre, d’effets de narration, de changements de perspective.

Car dans J. Edgar le spectateur passe d’une époque du passé, correspondant à certains passages clefs de la carrière de Edgar et importants pour l’histoire moderne des États-Unis, au présent du personnage. Du moins, ses derniers instants de vie. Cette alternance constante des époques, des périodes, de l’âge des personnages et des relations est, il faut le dire, parfois difficile à suivre. D’autant qu’il arrive que, sans culture assez poussée de l’histoire des USA, on n’arrive pas à vraiment comprendre les enjeux, ce qu’il est entrain de se passer et pourquoi cela sera important par la suite.

Le film permet donc d’une certaine manière de nous y intéresser, d’en apprendre un peu plus et nous invite à nous documenter par la suite, pour mieux en comprendre les éléments. Cela dit, même sans cela, on appréciera tout de même le rythme, cette histoire d’un homme pas toujours en phase avec les autres, assez introverti quelque part, en difficulté et obligé de paraître comme un roc devant tous les autres. Car si il arrive que l’histoire du pays soit parfois floue, celle de l’homme, de ce qui l’a forgé est plus que bien retranscrite.

J. Edgar de Clint Eastwood avec Leonardo DiCaprio

Au casting on retrouve une fois encore un Leonardo DiCaprio qui joue très bien, extrêmement bien un rôle qui, il faut l’avouer, était plutôt risqué. Pour lui donner la réplique, principalement Armie Hammer, que l’on a pu découvrir dans un rôle ingrat de The Social Network.

Et du coup, j’avoue que je ne saurai même pas dire ce que je pense vraiment de J. Edgar, tant je suis partagé. Un bon film, mais qui n’est malheureusement pas un film incontournable.

Et vous, vous avez vu des trucs dernièrement ?


Silence, ça tourne ! #18

Chaque semaine notre avis sur les films et séries du moment

dabYo dans Actualités, Films le 2 février 2012, avec aucun commentaire
Actualités

Première séance pour cette année 2012 de Silence, ça tourne ! Comme chaque semaine (ou presque), les films et séries que nous avons vu, et auxquels vous échapperez peut être, grâce à nous.

Urgences Saisons 1 et 2

Urgences (ER) Saison 2On a donc continué ma séance de rattrapage de la série culte Urgences, que je n’avais jamais vu jusqu’alors. Après avoir enchaîné les quinze premiers épisodes, le marathon a continué jusqu’à la presque fin de la Saison 2.

Je dois avouer que pour le moment, la formule semble toujours marcher. La monotonie probable de la structure, une journée aux urgences étant grosso modo rythmée de la même façon à chaque fois, est pour le moment compensée par des histoires personnelles et des petits rebondissements sympathiques.

On retrouve aussi quelques très bons épisodes, très prenants et assez durs émotionnellement parlant, lorsqu’on s’attarde un peu plus sur certains cas particuliers: accouchement difficile, accident d’un pompier, etc. C’est de loin les meilleurs épisodes jusqu’à présent.

Cela dit, je dois quand même regretter un certain essoufflement, la série reste bonne, j’ai toujours envie de la suivre, mais il n’y a plus le même attrait que pour les premiers épisodes. Chose bizarre s’il en est puisqu’une série comptant près de 15 saisons doit avoir un certain niveau constant pour avoir réussi à tenir aussi longtemps.

A voir donc.

Et vous, vous avez vu des trucs dernièrement ? Doug Ross ne vous donnait pas l’urticaire lorsqu’il parlait ?


Nouveau trailer de Game of Thrones Saison 2

Serafina dans Actualités, Films, Séries le 30 janvier 2012, avec 2 commentaires
Actualités

Mon premier article sur cette superbe nouvelle version sera donc un article de fangrill, pour vous faire partager le nouveau trailer de la saison 2 de Game of Thrones l’adaptation télévisuelle de la sage du Trône de Fer de George R. R. Martin, attendue pour début avril (le 1er, non, ce n’est pas une blague) sur HBO. On avait d’ores et déjà pu voir un teaser de 30 petites secondes, mais ce trailer nous met encore plus l’eau à la bouche si cela est possible.

L’occasion de découvrir Mélisandre entre autres et de retrouver nos personnages favoris (Jon notamment !). C’est dingue, mais rien qu’en moins d’une minute j’ai déjà envie de baffer Joffrey, pas vous ?


Silence, ça tourne ! #17

Chaque semaine notre avis sur les films et séries du moment

dabYo dans Actualités, Films le 12 janvier 2012, avec 7 commentaires
Actualités

Première séance pour cette année 2012 de Silence, ça tourne ! Comme chaque semaine (ou presque), les films et séries que nous avons vu, et auxquels vous échapperez peut être, grâce à nous.

Retour vers le futur

Retour vers le Futur de Robert ZemeckisAussi étonnant que ça puisse paraître, jusqu’à peu, je faisais partie des rares personnes qui n’avaient jamais vu Retour vers le futur. J’avais certes entre-aperçu ça et là, des morceaux au gré des multiples rediffusions à la télé, mais jamais du début jusqu’à la fin. C’est chose corrigée.

Si vous êtes aussi inculte que moi, vous pouvez peut être ignorer qu’on retrouve notamment Steven Spielberg et Frank Marshall à la production, Robert Zemeckis à la réalisation, et la superstar de l’époque, Michael J. Fox.

Culte pour nombreux d’entre nous, je dois avouer que ce premier épisode est vraiment sympathique. On sent certes clairement qu’il a été tourné dans les années 80, que ce soit dans les habits, dans la manière de filmer, dans les répliques et surtout, dans ces adorables doublages français. Mais ça ne gâche pas la qualité du film, potache mais drôle, un régal. La panoplie des personnages est certes caricaturale, mais bien adaptée aux péripéties de l’histoire.

Le principe, que vous devez bien entendu connaître, est vraiment bien utilisé dans cet épisode et ne souffre (pas trop) d’incohérences. Si on le classe souvent dans le genre Science-Fiction, j’y suis tout de même assez perplexe, tant la technologie n’y est pas réellement au centre. Alors certes, Doc’ est excellent dans ses tirades scientifiques, mais elle n’y change pas grand chose.

Retour vers le futur 2

Suite au succès mérité du premier est sortie quatre ans plus tard une suite. Bon, il faut dire qu’elle était annoncée dès la fin du premier, même c’était pour le gag. Du coup, si cela semblait certes être « prévu », les scénaristes pour coller à la fin ont du partir sur la même base.

Retour vers le Futur 2 de Robert ZemeckisEt c’est là où le bas blesse, puisqu’ils se retrouvent avec un personnage dont ils ne savent que faire et qui va rendre le scénario parfois assez hasardeux, quand il n’est carrément pas crédible. Des personnages principaux qui proposent de laisser leur connaissance inconsciente sur une poubelle, seriously ? Bon, c’est certes marrant quand on y pense, mais la zapper du début du film aurait été plus crédible, quitte à assumer cette petite incohérence.

Contrairement au premier épisode, Marty et Doc’ ne se dirigent là pas que dans le passé, mais bien dans le futur, en 2015 pour être exact. Forcément, regarder le film en 2011 et voir que le skateboard-so1980 devrait bientôt exister mets à mal la réalité. Alors certes, on peut s’en foutre, et il ne faut pas s’attarder sur ce genre de détails pour apprécier la série de toute façon. Maiiis, ça fait bizarre. Ceci dit, certaines petites phrases, très auto-critiques, sont tout simplement géniales. Oui, je parle de celle du requin.

Au final, si on est pas au même niveau que pour le premier épisode, il faut avouer que cette suite de Retour vers le futur montre vraiment dans quelle direction se dirigeait le cinéma américain, tant même pour un film qui n’est pas forcément étiqueté « film d’action » il y avait beaucoup de scènes de « grand spectacle ».

Urgences Saison 1, épisodes 1 à 15

On continue nos séances de rattrapage de mon inculture avec une série cette fois, que je n’ai bien entendu jamais vu sauf par hasard, Urgences. Si comme moi vous n’avez jamais vu George Clooney ailleurs que dans des pubs Nespresso, il va falloir vous y mettre.

Urgences (ER) Saison 1Outre notre caféinomane, on retrouve notamment Julianna Margulies que l’on a pu apprécier cette année dans The Good Wife, ainsi que Noah Wyle dont la participation à Falling Skies était plus que regrettable.

Le pitch, vous devez bien entendu le connaître, mais tout de même: on suit des internes d’un service d’urgence de l’un des hôpitaux de Chicago. Les études de médecine n’étant pas ma tasse de thé, je ne saurai dire si cela correspond complètement au parcours de nos propres étudiants en médecine. Mais toujours est il que, contrairement à un Dr House par exemple, nos personnages sont encore dans leur phase d’études, et apprennent.

Les épisodes sont très rythmés, avec de nombreux cas d’urgences. Là, nous ne somme pas dans le Monster of the Week, mais dans le Monsters of the Week. Pas mal de cas, souvent nombreux, qui sont là pour nous faire découvrir peu à peu les personnages, leurs faiblesses, leurs relations. Il faut avouer que c’est plutôt très addictif pour le moment.

La seule chose que je regretterai pour le moment, c’est que près de 20 ans plus tard, la série soit toujours vendu aussi chère en DVD alors qu’elle a surement été amortie jusqu’à la moelle.

Et vous, vous avez vu des trucs dernièrement ? Y a des gens qui ne sont pas fans de Retour vers le futur, ici ?


On fini cette rétrospective 2011 avec les films et les séries que l’on aura vu cette année, qui nous aurons particulièrement plu et que l’on devrait garder en mémoire. 2011 a été marquée par l’arrivée de notre (excellente !) série Silence, ça tourne, et si sa régularité est plutôt chaotique et a peut être entraîné une baisse de régime côté critiques, elle nous a surtout permis de parler d’un peu tout ce que nous avons regardé. Et nous en avons vu beaucoup, cette année.

Rétrospective if is Dead 2011
Le top littéraire de 2011
Le flop littéraire de 2011
Le top du top littéraire de 2011
Les films et séries de 2011
Mots-clef de 2011

Films: Black Swan, Discours d’un Roi et Harry Potter

Cette année 2011 a tout d’abord commencé avec la sortie au cinéma de deux très bons films. D’un côté d’abord, on retrouve Black Swan, un nouveau film inspiré du lac des cygnes avec notamment Natalie Portman et Vincent Cassel. Je dois dire que j’étais plutôt perplexe, aller voir un film principalement centré autour du ballet et de la danse classique, mouais. Mais force est de constater que la réalisation de Darren Aronofsky est tout simplement géniale. Avec une caméra plan serré des plus réussies, angoissante à souhait, et une histoire qui instaure le doute, la folie et la peur dans le spectateur, on a là un excellent Thriller qu’il faut absolument voir. Et puis, il faut avouer que la prestation de Natalie Portman est plutôt très bonne.

Natalie Portman dans Black Swan
Dans un tout autre genre, on pouvait aller voir Le Discours d’un Roi au cinéma, en version originale pour mieux apprécier. Annoncé comme un des films anglais à plus gros budget depuis longtemps, le film mets en scène le feu roi George VI qui était à la tête de l’empire britannique durant la seconde guerre mondiale. L’histoire que, je dois l’avouer, je ne connaissais pas est vraiment passionnante et prenante. On se prend d’affection pour ce prince qui ne semble pas être capable malgré lui d’assumer le rôle le plus basique de la fonction d’un roi, parler avec éloquence et grâce à ses sujets. Et du coup, derrière les strass de la royauté on y voit l’histoire d’un homme, confronté à ses limites et dont le devoir est de surmonter son handicap. Vraiment très touchant, très drôle, et qui vous mets tout de même les larmes aux yeux.

On aurait pu citer pas mal d’autres films qui nous ont marqué, mais ce sont en général des rattrapages de notre inculture, avec par exemple Les Infiltrés de Martin Scorsese. Les rares films qui ont réussi à nous tirer au cinéma nous ont plutôt laissés perplexes, notamment côté Imaginaire avec Captain America et Tron, ou encore le très moyen Au-Delà de Clint Eastwood. Finalement, le seul vrai évènement, c’était l’arrivée de la deuxième partie de Harry Potter et les Reliques de la Mort, lui aussi plutôt moyen, bien que la fibre diehard fan nous ait aidé à mieux l’apprécier.

Mais il est certain que c’est Conan le Barbare qui obtient la palme du film qui nous marquera le plus sur l’année. Dans le mauvais sens, bien entendu. Avec un scénario tenant sur un post-it, un charisme d’huitre pour environ tous les acteurs du films, et une cohérence à toute épreuve, il prend par la même la place de meilleur nanar de Fantasy à une autre pointure du genre… Oui, on parle bien de l’adaptation de Solomon Kane.

Séries: Game Of Thrones, Mad Men, Gossip Girl et The Good Wife

Comment parler des séries de 2011 sans citer en premier Game Of ThronesPremière saison de l’adaptation du Trône de Fer sur petit écran, et déjà un sacré succès. Succès auprès du public déjà, bien qu’on soit loin des cadors du genre, mais succès critique aussi, et là, tout genre confondu. On pourra se féliciter que l’esprit de la série de George R.R. Martin ait pour le moment été très respecté, avec quelques digressions mineures tout au plus, et une qualité au rendez-vous surtout. Bien tourné, avec de bons cliffhangers, cela a été pour nous l’occasion de repartir un peu dans la série en attendant l’arrivée français du 13ème tome, Le Bucher d’un Roi. Cette année 2012 devrait être marquée par la diffusion de la seconde saison, on l’espoir.

Game Of Thrones

On poursuit avec Mad Men dont on a littéralement dévoré les saisons 1 et 2 après s’être embarqué à bord de la vie de Don Draper. Bien que sans doute historiquement quelque peu inexact, cela donne tout de même une idée de ce qu’était la vie au temps des années 60 aux États-Unis, et les progrès qui ont survenu depuis. La palette de personnages est vraiment très bonne, leurs histoires très prenantes bien qu’elles ne soient finalement que des histoires de vie de tout les jours. Et puis bon, il faut avouer que Don Draper a une sacrée classe.

Serena dans Gossip GirlDécouvert fin 2010, on aussi regardé cette année près de trois saisons de … Gossip Girl. Aucune idée du pourquoi nous nous y sommes mis, ce qui a bien pu nous passer par la tête pour vouloir voir cette série pour teenagers. Mais voilà, il faut avouer que c’est plutôt marrant à regarder, somme toute assez bien foutu et on fini par s’attacher à certains personnages. On a même suivi la saison 5, c’est dire. Force est de constater tout de même que les histoires semblent toujours être les mêmes, mais cela reste moins visible qu’avec un Glee par exemple, dont la deuxième saison nous a clairement déçu.

Au registre des séries décevantes, on pourrait aussi citer The Big Bang Theory que l’on regarde plus par habitude qu’autre chose. Au contrario, on retrouve The Good Wife qui malgré un départ en demi teinte a réussi à nous attraper sur sa saison 2. C’était d’autant plus surprenant que nous n’avons jamais vu la fin de la première saison. Mais avec un meilleur dosage entre défense à la cour et histoires personnelles, il faut avouer que la série a beaucoup pour elle. Et puis c’est de loin celle qui colle le plus à ce que l’on peut voir dans les journaux.

Et vous ?

Du coup, et vous, qu’avez vous regardé en 2011 ? On espère au moins vous avoir convaincu d’aller regarder la première saison de Game Of Thrones au plus vite.


Silence, ça tourne ! #16

Chaque semaine notre avis sur les films et séries du moment

dabYo dans Actualités, Films le 8 décembre 2011, avec 2 commentaires
Actualités

Comme chaque semaine (ou presque chaque), les films et séries que nous avons vu, et auxquels vous échapperez peut être, grâce à nous.

Hesher

Joseph Gordon-Levitt est HesherHesher est un film de 2010 dans lequel joue Nathalie Portman qu’on ne présente plus, et Joseph Gordon-Levitt qu’on avait plus apprécier (ou pas) dans Inception. Pourtant, personne n’en a entendu parlé et pour cause: il semblerait qu’il ait flopé et ne soit annoncé que sous forme de DVD en France.

Qu’à cela ne tienne, il nous fallait absolument voir le film australien pour une simple et bonne raison: l’un des personnages principaux est un fan de Metal aux mœurs directement inspirées par Satan et à l’attitude totalement Heavy Metal, appréciez-en le trailer.

Si logiquement le film est vraiment très drôle, avec un Hesher des plus savoureux, il nous a surpris par son côté dramatique et vraiment prenant. Loin d’être une comédie juste bête, le film nous touche et ses personnages sont loin d’être caricaturaux.

Et puis, les métaphores d’Hesher justifient à elles seules d’aller voir le film.

The Good Wife Saison 2

Alors que l’on se félicitait du dosage réussi entre histoire et affaires judiciaires longue d’un épisode de la Saison 2 de The Good Wife, il faut avouer que les derniers épisodes l’ont bien moins réussi.

L’histoire en elle même est certes boostée et gagne en intensité, mais c’est au détriment des affaires de chaque épisode qui en deviennent presque inintéressantes pour le coup. Les seuls passages concernent des rebondissement dans la procédure qui du coup, en perde en intérêt. Il n’y a plus la même tension tant elles sont entrecoupées par des dialogues sans rapport direct.

Cela reste plaisant à regarder, mais on est du coup plus proche de la première saison. Dommage.

Misfits Saison 1

Nathan, Misfits Saison 1Réticents pendant de nombreux mois malgré les constants encouragements, nous avons fini par jeter un œil à la première saison de la série anglaise Misfits. Pour ceux qui ne connaissent pas le spitch, il s’agit d’un groupe d’adolescent condamnés à des travaux d’intérêt général qui vont se retrouver malgré eux avec de super-pouvoirs.

Si l’idée pourrait faire penser à une sorte de mix entre les super-héros et Heroes, il n’en est rien, le côté super-pouvoir étant traité avec humour et intérêt. Il faut dire que la première chose sur laquelle mise la série c’est bien l’humour, avec des personnages principaux plutôt réussis et loufoques, mention spéciale à Nathan incarné par Robert Sheehan dont le côté tête à claques est parfaitement maîtrisé.

L’humour est mélangé avec la Science-Fiction et le Fantastique avec brio, se  transformant bien souvent humour noir tant les sujets traités sont plutôt sérieux, et les situations plutôt inquiétante. Les épisodes au nombre de six et d’une durée de 45 minutes chacun oscillent constamment entre angoisse et scènes loufoques, le tout étant plus qu’addictif.

Alors on pourra certes reprocher pas mal de trucs à Misfits, mais le mélange, tant au niveau narration, scénario et genre est plutôt bien dosé et fait passer un agréable moment en présence de ces adolescents souvent touchants.

Et vous, vous avez vu des trucs dernièrement ?


Silence, ça tourne ! #15

Chaque semaine notre avis sur les films et séries du moment

dabYo dans Actualités, Films le 17 novembre 2011, avec aucun commentaire
Actualités

Comme chaque semaine (ou presque chaque), les films et séries que nous avons vu, et auxquels vous échapperez peut être, grâce à nous.

Conan de Marcus Nispel

Conan - Momoa JasonIl y a quelques mois à peine sortait une nouvelle adaptation du grand personnage de Robert Howard, Conan le Barbare. Sobrement nommé Conan, cette fois le personnage est incarné Jason Momoa, que l’on a pu apprécier (ou pas) dans la première saison de Game Of Thrones. Si nous souhaitions allé le voir au cinéma, enfin, surtout Seraf’, le film n’y est resté que deux petites semaines.

Cela aurait du nous mettre la puce à l’oreille, mais nous, on est pas comme ça, et on accepte de prendre des risques (en l’occurrence le regarder) pour vous, chers lecteurs. D’une durée de deux heures, il faut tout d’abord avouer que le tout est plutôt bien réalisés, les effets spéciaux sont bons, les décors aussi, les scènes de combats corrects.

Sauf que voilà, c’est bien là les seuls trucs qu’il y a de bien. L’histoire est d’un ennuie mortel, les différentes scènes sont caricaturales à souhait, et les personnages de vraies têtes à claques. On admirera notamment l’inutilité la plus totale de la toute première partie du film, lorsque le petit Conan avait un papa, qui était surement là pour donner de la profondeur au personnage. Mais voilà, le personnage ne disant rarement autre chose que « tuer » et « vengeance », il faut avouer que l’intérêt de son caractère et son potentiel émotif sont inversement proportionnels à sa masse musculaire.

Ce nouveau Conan rempli ceci dit parfaitement son rôle de nanar, avec une mention spéciale pour ces superbes tentatives d’introduire un univers en nous présentant le nom des villes (qui n’ont aucun intérêt ni impact) lorsque nos héros se déplacent, et le grand méchant, juste succulent. Je pourrais aussi évoquer ce remake moderne de l’amour Tarzan-Jane que vont partager Jason et Rachel Nichols, mais bon, à quoi bon taper sur un film qui est déjà à terre.

Au final, un film de Fantasy aussi mauvais ne nous était pas parvenu depuis… Ah bah oui, l’adaptation de Solomon Kane, un autre chef-d’oeuvre d’Howard.

The Good Wife Saison 2

Cette semaine encore, c’est la seconde saison de The Good Wife qui nous a accaparé notre temps de visionnage. Car il faut avouer que les épisodes s’enchaînent, la structure reste identique, mais l’intérêt ne décroit pas encore. Les scénaristes trouvent vraiment de très belles façon de nous conter ces proccès, très souvent là encore inspirés des faits réels et qui ponctuent ou ont ponctué notre actualité de ces derniers mois.

Cela passe par la peine de mort, la lute de pouvoir, etc, mais toujours très bien retranscrit de façon intéressante. Les histoires de nos héros se déroulant et évoluant au fil des affaires sont, il faut le dire, très prenante et la balance entre l’affaire en cours et leur évolution est vraiment bien dosée. Assurément une très grande saison pour le moment.

C’est en cours de diffusion sur M6, d’ailleurs.

Et vous, vous avez vu des trucs dernièrement ?


Silence, ça tourne ! #14

Chaque semaine notre avis sur les films et séries du moment

dabYo dans Actualités, Films le 10 novembre 2011, avec 4 commentaires
Actualités

Comme chaque semaine (ou presque chaque), les films et séries que nous avons vu, et auxquels vous échapperez peut être, grâce à nous.

Indiana Jones et le Royaume du Crâne de Cristal

Indiana Jones et le Royaume du Crane de CrystalIndiana Jones n’est plus le seul à réveiller les morts et fouiller leur sépulture depuis que George Lucas et Steven Spielberg se sont mis dans la tête de réveiller la série d’un long sommeil profond. Et c’est donc avec une nouvelle aventure et vingt années de plus qu’Indiana Jones, toujours incarné par Harrison Ford est arrivé sur les grands écrans il y a quelques années maintenant. Nous étions bien entendu allé le voir, mais ce nouvel épisode ne m’avait pas laissé un grand souvenir. Il était donc temps de le revoir.

Et bizarrement, je ne sais pas si c’est parce que nous avons vu les quatre à la suite, j’ai été plutôt surpris de la qualité générale du titre. On ne fait pas dans l’originalité, mais cela colle plutôt bien à Indiana Jones. Alors certes, je ne peux qu’être déçu des choix finaux concernant l’histoire, que l’on semble devoir à George Lucas (…), mais d’une manière générale, c’est plutôt bon.

Certains détails du film sont tout bonnement géniaux, notamment par son ancrage dans l’époque de l’histoire, les années soixante. Que ce soit avec les voitures utilisées, le thème de la zone 51, et surtout, des petits clins d’œil comme le peigne du fils d’Indiana ou encore, la superbe bagarre entre les joueurs de football et les blousons noirs. Bref, un film sympathique.

The Good Wife Saison 2

Julianna Margulies dans The Good Wife Saison 2Il y a près d’un an, nous avions tenté de regarder la première saison de The Good Wife sur M6, sans pour autant réussir à y accrocher. C’est par un total hasard que nous avons mis la chaîne française jeudi dernier et sommes tombés sur les débuts de la seconde saison.

Pour ceux qui ne connaissent pas The Good Wife, il s’agit de suivre Alicia Florrick, avocate et femme de l’ancien procureur de Chicago, déchu pour une affaire de mœurs. Incarnée par une très convaincante Julianna Margulies (Urgences), il s’agit donc d’une nouvelle série autour de la justice américaine.

A ceci près que pour cette seconde saison, les épisodes sont beaucoup mieux réalisés, bien plus prenants et étrangement réalistes. Le scénario et les affaires abordées traitent de sujets qui sont très proches de notre réalité, passant du Médiator à l’affaire D.S.K. d’une façon plutôt réaliste. A noter d’ailleurs que les épisodes concernant ces passages réels ont été réalisés… avant.

Il faut noter que la participation de Ridley Scott et son frère ne doit pas être totalement étrangère à la qualité générale de la série.

Et vous, vous avez vu des trucs dernièrement ?


Silence, ça tourne ! #13

Chaque semaine notre avis sur les films et séries du moment

dabYo dans Actualités, Films le 3 novembre 2011, avec 1 commentaire
Actualités

Décidément, Silence ça tourne a la fâcheuse habitude de sauter en ce moment, pour cause d’emploi du temps trop chargé. Mais on est reparti, comme en 40, pour vous parler des films et séries que nous avons vu, et auxquels vous échapperez peut être, grâce à nous.

Indiana Jones et la Dernière Croisade

Indiana Jones et la Dernière CroisadeTroisième Indiana Jones, La dernière croisade est aussi sans aucun doute le plus réussi des premiers épisodes, sinon de la série entière.

Après un deuxième très décevant, il faut dire que Spielberg a cette fois compris ce qui faisait les forces de sa série, et a réussi à nous pondre un cocktail où tout est bien dosé. Énigmes, enquête qui oscille entre archéologie, histoire et superstition, le tout avec une action qui était pour l’époque à couper le souffle et un brin d’humour très bien dosé. Bref, juste génial.

Le duo des personnages principaux incarnés par Harrison Ford et Sean Connery est vraiment réussi, oscillant du drôle au dramatique sans jamais aller trop loin et tâcher à l’image blockbuster du film. Une pensée toute particulière à la scène de la dédikasse, juste ultime.

The Rocky Horror Picture Show

Il fallait bien qu’un jour nous voyons ce film devenu culte par son côté moderne, parodique et il faut l’avouer, nanaresque. Et quoi de mieux que voir cette comédie musicale qui parodie les films d’horreur, de fantastique et de science-fiction que pour Halloween ? Bon, nous l’avons vu avant, mais l’envie y était.

Que dire, si ce n’est que c’est génialement idiot, loufoque, et génial. J’ai dit que c’était génial ? Bon, il ne faut clairement pas le voir pour voir un film, ou en tout cas, ce n’est pas comme ça que je le regarderai. Mais c’est un film à voir pour sa culture, comme un Plan 9 from Outer Space, bien qu’ici, le tout soit beaucoup plus réussi.

The Nightmare Before Christmas

The Nightmare Before Christmas de Tim BurtonHalloween, c’est aussi l’occasion de re-regarder le film de Tim Burton distribué par Disney et mis en musique par Danny Elfman, un classique des classiques qui nous a d’ores et déjà tout acquis à sa cause.

Il faut dire qu’année après année, il est toujours aussi agréable de repartir dans le monde de Jack et de regarder cette comédie musicale aux sonorités et à l’ambiance si particulière. Un vrai régal.

Je ne l’avais vu qu’une fois, aussi ai-je pu apprécier quelques jeux de mots qui m’avaient jusqu’alors échappé, et remarquer que la traduction a tout de même été bien travaillée. De même, il est toujours agréable d’avoir un film si bien fini, dont la lecture se fait sur plusieurs niveaux, pour adultes et enfants.

Et puis Jack quoi.

Sinon, The Big Bang Theory a atteint le fond avec le cinquième épisode de sa cinquième saison, tandis que Gossip Girl est égale à elle même: excellente. Et vous, vous avez vu des trucs dernièrement ?