Jelly Splash de Wooga

Le nouveau jeu iPhone complètement addictif

Serafina dans Critiques, Jeu Vidéo le 28 août 2013, avec aucun commentaire
Critiques

Jelly Splash est un jeu de Wooga que j’ai découvert via App Vip, un site qui propose de tester des applications smartphone donnant des points à échanger contre des chèques. Souvent, on découvre des applis sympas mais sans plus. Et puis il y a eu Jelly Splash, qui m’a fait carrément changer d’avis sur les jeux iPhone.

Jelly Splash de Wooga Iphone

C’est donc un petit jeu de logique, il faut former des lignes de Jelly (des gelées trop cutes qui bloblottent) de la même couleur, pour les faire exploser et remplir les objectifs : cela peut être un nombre de point, faire sauter des zones précises, etc. On glisse son doigt pour choisir les Jelly qu’on veut faire sauter et voilà.

Jelly Spash IphoneLe principe est simplissime, plutôt connu et le mode de jeu s’inspire énormément d’autres titres disponible sur smartphones comme Candycrush, sauf que là on fait des lignes et non des permutations. Le background est pas super développé mais est quand même présent : on a du limon sombre pour les zones minées par exemple. Le design est vraiment très très mignon, c’est super acidulé, ça bloblotte tout mignon, sans être désagréable. Je le trouve beaucoup plus beau que son rival à bonbons. Et addictif aussi.

Le jeu propose évidemment des achats in-app : des coups supplémentaires car ils sont parfois limités, des vies en plus car sans cela on n’en a de nouvelles que toutes les 30 minutes. Si l’injonction est forte, et les niveaux parfois frustrants, il est tout à fait possible de jouer sans, je suis déjà au niveau 40. Reste qu’évidemment, le business model qui vise à vous frustrer pour vous pousser à acheter divers bonus et accélérer votre progression est plus que critiquable. Mais quelque part, c’est aussi ce qui en fait qu’il est si addictif.

Jelly Spash Iphone

Si les premiers niveaux sont très simples, la difficulté augmente assez vite, et certains niveaux sont bien casse-tête ! Le jeu propose 140 niveaux alors qu’il est sorti la semaine dernière. Nul doute que de nouveaux arriveront si le succès est au rendez vous. Bref, on se prend au jeu, et personnellement je suis plutôt fane. Le jeu est gratuit, du moment que vous résistez à la frustration, mais nécessite iOS 6 minimum. Et vous, l’avez vous testé ?


C’est lundi, que lisez vous ? #103

dabYo dans Actualités, Livres le 26 août 2013, avec 1 commentaire
Actualités

Depuis quelque temps, la blogosphère littéraire a instauré cet article rituel du lundi, sur les lectures de la semaine. if is Dead vous propose donc de nous retrouver pour les partager chaque semaine.

dabYo

le Roi Magicien de Lev GrossmanLes retours de festivals sont en général laborieux lorsqu’il s’agit de reprendre le rythme de lecture. Mais pour une fois c’est passé comme une lettre à la poste et pour cause: un livre m’attendait. Alors oui, j’ai pas encore fini Flibustière ! de Johan Heliot, mais je ne pouvais plus attendre. Ce livre, je l’attendais depuis 2010, depuis que j’avais tourné la dernière page d’un certain roman nommé Les Magiciens de Lev Grossman. Un livre qui m’avait pris aux tripes et dont je garde des souvenirs très forts encore aujourd’hui.

Le Roi Magicien donc, sa suite, est sortie depuis longtemps en V.O. mais vient tout juste d’être traduit aux éditions L’Atalante. Je l’avais acheté en anglais, mais souhaitait suivre la même traduction car le texte de Lev Grossman est riche en références et je ne pensais pas être au niveau. Et je ne regrette en aucun cas d’avoir attendu, je l’ai fini d’une traite. On en reparlera.

Serafina

Les Casseurs de codes de la seconde Guerre Mondiale de Sinclair McKayJ’avance toujours Winter of the World qui souffre clairement de son volume intransportable. Si j’ai été très critique sur la première partie, surtout sur le choix de n’avoir que des personnages contre le racisme, je suis bien plus contente de la deuxième partie. Certes on n’échappe pas au mec qui s’engage pile pour aller débarquer en France, ou pour être posté à Hawaï, on sent juste ça gros comme une maison, mais au delà, le bouquin s’attarde beaucoup sur le travail de décryptage qui a été réalisé derrière. Et ça, j’adore. Enigma n’est pas abordée, c’est les codes japonais qui sont mis en avant mais tout de même. C’est un point trop peu souvent mis en avant dans les œuvres sur la WWII.

Pour la peine, j’ai acheté Les Casseurs de codes de la seconde Guerre Mondiale de Sinclair McKay qui est un bouquin documentaire sur Bletchley Park, qui a abrité l’équipe de cryptanalyste anglaise qui a cassé Enigma. C’est très intéressant, même si la traduction semble être de très mauvaise qualité sur les trentes pages que j’ai lues.

J’ai aussi lu en vacances De L’autre Coté du Mur de Agnes Marot, une dystopie Young Adult, qui souffre malheureusement de pas mal de défauts : un monde trop peu expliqué, des personnages que j’ai trouvé sans relief et peu crédibles, et des raccourcis un peu faciles. Je sais que c’est pas le domaine le plus aisé, mais là, j’aime vraiment pas. Il me reste que 50 pages, je pense pas que l’avis final change beaucoup.

Et vous, qu’avez vous lu cette semaine ?


The great wonder de Dagoba

dabYo dans Actualité, Musique le 25 août 2013, avec 1 commentaire

Dagoba est un groupe de Metal français de Marseille qui a la particularité de réussir à se retrouver à l’affiche des festivals auxquels on va. Cette année encore ils ont réussi le tour de force d’être programmés au Sonisphere ainsi qu’au M-Fest, le festival tourangeaux pour lequel on se penche ici sur le groupe. Mais bon, ce n’est pas parce qu’ils nous ont déçu à plusieurs reprises en live que l’on ne doit pas leur donner leur chance, d’autant qu’ils viennent tout juste de sortir une cinquième galette: Post Mortem Nihil Est.

La première chose que je peux en dire, c’est que j’adore la pochette. Il faut dire qu’elle a été faite par Seth Siro Anton et qu’ici on adore son style si particulièrement. Reste qu’avec une pochette comme ça on pouvait s’attendre à un virage quand à l’orientation musicale du groupe. Est ce le cas ? J’aurai du mal à vous le dire, puisque évidement je n’écoute jamais le groupe. J’avoue par contre avoir été surpris par le premier extrait The great wonder dont les influences sont assez diverses, avec des refrains calibrés radios et une sorte d’agressivité très Metalcore.

Le clip lui par contre est vraiment travaillé et il faut bien avouer qu’on voit qu’il y a des moyens derrière sa production. Rien que pour lui, ça vaut bien un coup d’oeil. Dagoba jouera sur la scène du M-Fest 2013 le samedi 7 septembre.


L’année dernière nous avions été plutôt ravi de notre passage sur les terres de Theix pour le Motocultor 2012. La programmation était bonne et éclectique, le temps plus qu’au rendez-vous avez un soleil d’enfer, et les conditions pour assister aux concerts plus qu’optimales. Pour une première expérience, c’était plutôt du bon même s’il y avait plusieurs problèmes logistiques que l’organisation nous promettait de corriger pour cette année 2013. Dont nous revenons tout juste, vous vous en doutez. Alors, c’était bien le Motocultor 2013 ?

Motocultor Festival 2013

Cette année ce n’est pas Theix qui accueillera le festival mais une autre petite ville près de Vannes, Saint-Nolff. Avec ses quelques 3000 habitants la ville est très bien desservie et facile d’accès. Surtout le festival est accessible directement en sortie de voie rapide et on aura même pas besoin de déranger les zones d’habitations, ce qui est évidemment un gros plus surtout lorsque toutes les voitures partent en même temps à la fin des concerts. Inversement, lorsqu’il va s’agir de retrouver la civilisation à pieds c’est plutôt difficile, mais l’organisation aura eu la bonne idée de baliser un chemin à travers les bois, rendant la chose plus agréable et visiblement les festivaliers n’hésiteront pas à marcher.

Organisation au poil

Motocultor 2013On avait râlé l’année dernière sur pas mal de points, pas d’ombre, du retard et des files d’attente interminables… Mais surtout, il n’y avait pas de point d’eau, et ça, c’était plus que douloureux lorsqu’on est dans un festival en plein air et en pleine canicule. Et ces points, l’ensemble des points quasiment, l’organisation les a plus que pris en compte et les a bel et bien corrigé pour cette édition.

Le Motocultor 2013 était en effet cet fois organisé sur un espace viabilisé par la communauté des communes de Vannes, si bien qu’on a largement pu profiter des infrastructures sur place. Les toilettes d’abord, il s’agissait d’un petit bâtiment avec une dizaine de cabines, relié à ce qui semblerait bien être les égouts du coin, ou quelque chose du genre. Résultat des courses, c’est sans aucun doute les toilettes de festival les plus propres que nous ayons jamais vues. C’était niquel, presque un plaisir. L’autre principal avantage, c’était l’accès à un point d’eau qui sera bien utile dès que la température va monter, le dimanche surtout où le soleil sera bel et bien de la partie.

Cette année encore, l’organisation aura quelque peu de retard pour l’ouverture, avec près d’une heure. Heureusement, ça ne changera rien au running order et les Sticky Boys, premier groupe du festival à jouer pourront nous délivrer leur musique sur la Dave Mustage. Malheureusement, c’est pour entrer qu’il y aura des problèmes, les files sont peu nombreuses et la sécurité lente à laisser rentrer les gens, le temps d’attente augmentera très vite et c’est par chance que nous pourront rentrer à temps…

Motocultor 2013

Docteur Jekyll and M. Hyde

La sécurité est toujours une problématique sensible sur les festivals de Metal tant le public des concerts peut avoir des comportements assez différent de d’habitude. Et ce n’est pas ce jeune homme qui nous contredira. Pour ce Motocultor 2013 dont la sécurité était évidemment assurée par une entreprise externe et privée, on est face à deux bilans complètement à l’opposé.

Motocultor 2013D’un côté, les personnes chargées de protéger les scènes et d’éviter que cela ne dégénère près des barrières a fait un boulot de très grande qualité. La plupart des slammers étaient très bien accueilli et on ne peut que saluer le professionnalisme dont ont fait preuve les agents de sécurité… Car des slammers il y va en avoir tout le week-end, sur certains groupes c’était une vraie avalanche et on peut dire que là dessus les métaleux les ont bien fait travailler. Toujours réceptionnés et attrapés avec délicatesse précision, c’était vraiment le top. Pour éviter tout accident, on pourra aussi noter la présence de coussins sur les endroits dangereux.

Mais de l’autre… La sécurité à l’entré du festival était une vraie plaie. Je ne sais pas si c’était à l’initiative de la société de sécurité, ou bien sur consigne de l’organisation du Motocultor qui voulait absolument éviter tout incident, ce que l’on peut aisément comprendre, mais c’était assez étrange. De tous les festivals que nous avons fait, jamais un agent de sécurité n’a poussé le zèle jusqu’à me faire enlever mon chapeau pour vérifier dessous. Alors ce n’était clairement pas grave, mais faire la queue alors qu’on est qu’une vingtaine à vouloir rentrer à tout du désagréablement inutile.

Concerts en conditions optimales

Eluveitie au Motocultor 2013

Mais si l’organisation était au poil, ça ne reste qu’un avantage secondaire du Motocultor. Car le festival est resté encore une fois à taille humaine et c’est là toute sa force. C’est simple, vous avez beau arriver en retard, vous avez beau ne pas être spécialement intéressé par le groupe, une chose est certaine: vous assisterez à leur concert dans les meilleurs conditions.

On est toujours à bonne distance des groupes et c’est vraiment, mais alors vraiment, le gros plus du festival. Vous êtes fans d’Eluveitie sans vouloir aller tâter de la testostérone de grands vikings ? Aucun problème, vous serez bien placé, vous verrez les musiciens sans difficulté, vous vivrez un excellent concert. Et franchement, ça change du Hellfest à ce niveau, on a vraiment l’impression d’être à l’aise et de ne pas avoir à chercher sa place parmi la foule. Elle est là, c’est tout.

Motocultor 2013

Le son du Motocultor 2013 aura été bon tout le week-end et je dois avouer que je n’ai pas souvenir d’énormes problèmes. Il y a que deux ou trois problèmes techniques, comme lorsque l’électricité est partie en plein morceau d’Enslaved, ou lorsque le micro de Lori Lewis ne marchait pas au tout début du set de Therion. Mais à part ces quelques aléas, c’était niquel tout au long. On aura largement pu apprécier les instruments des groupes de Folk, ce qui était une de mes plus grandes craintes. Même le plein jour n’aura pas empêché à Ufomammut de nous en mettre plein la vue.

Motocultor Festival 2014

Motocultor 2013Alors on y retourne l’année prochaine ? Tout d’abord on espère bien que l’organisation arrivera à convaincre les élus pour pouvoir rester sur ce même terrain. Il faut en effet savoir que ce dernier est beaucoup plus favorable à l’organisation du Motocultor 2014 car les investissements nécessaires sont bien moindre, ce qui laissera plus de trésorerie pour les à côté. En effet, en comparaison du site de Theix par exemple, il n’y a pas besoin d’amener de nombreux électrogènes, il y a l’eau courante, il y a des évacuations pour les sanitaires… Bref, des commodités qui sont presque indispensables pour que le festival puisse devenir pérenne et que l’organisation rentre dans ses frais.

Pour le reste, cela dépend évidemment de l’affiche, mais on espère bien y voir quelques uns de nos groupes préférés pour l’année prochaine. Il nous suffirait quatre à cinq groupes dont on attendrait effectivement les performances pour sauter le pas, tant tout était au niveau des plus grands cette année. Aller, on espère bien vous retrouver l’année prochaine au Motocultor 2014 !


Affiche finale du M-Fest 2013

Dagoba, The Old Dead Tree et Seth les 6 et 7 Septembre à Tours

dabYo dans Actualité, Musique le 21 août 2013, avec aucun commentaire

Le M-Fest vous connaissez ? Nous non. Enfin, nous ne connaissions pas jusqu’à ce qu’illman aille donner du headbang aux tremplins qui étaient organisés pour compléter la tête d’affiche. Et c’est là qu’on a compris que nous vivions à moins de 50km de ce petit festival consacré au Metal et qui en est déjà à sa troisième édition cette année. Le M-Fest 2013 aura lieu les 6 et 7 septembre prochain à Rouziers-de-Touraine, juste à côté de Tours dans le 37. Et il est donc l’occasion de vous en présenter l’affiche.

M-Fest 2013

Évidemment la programmation est beaucoup plus modeste que ce que nous avons pu voir cet été, du Hellfest au Motocultor. Mais qu’à cela ne tienne, pour un pass de deux jours à 25 euros l’affiche 100% française du festival est largement au niveau. Côté tête d’affiche on retrouve tout d’abord The Old Dead Tree le vendredi, un groupe qui nous avait certes déçu au Hellfest 2013 mais qui a depuis repris ses marques et nous a fait passer un bon moment au Motocultor il y a quelques jours de cela. Il est clair que leur Metal Gothique prendra bien mieux forme dans une ambiance plus intimiste que sous un soleil d’après midi. Le vendredi on retrouve aussi les blackeux de Seth qui viennent tout juste de livrer leur nouvelle galette, ainsi que les tourangeaux de Crackhouse qui avaient bien plu à illman en concert.

Le samedi, c’est Dagoba qui viendra clôturer le festival. Bon vous le savez et on ne s’en cachera pas, le groupe phocéen n’est clairement pas un de nos préférés mais il est certain que l’ambiance devrait y être. On retrouve à nouveau des groupes de Black ce jour là, avec notamment Belenos et Lutece. Bref vous l’aurez compris, on ne ratera certainement pas le M-Fest 2013 et on vous invite plus que chaudement à vous y rendre, surtout si vous êtes de la région. Le camping y sera gratuit, les concerts commencent à 17h et 13h, pour se terminer vers 1h.


Photos du Motocultor 2013: Jour 1 [1/2][MotocultorReport13]

Photos de Sticky Boys, Belenos, System Divide et Svart Crown au Motocultor 2013

Serafina dans Concert, Musique le 20 août 2013, avec aucun commentaire

Après nous avoir fait découvrir Theix l’année dernière, c’est cette fois dans la petite commune de Saint Nolff que nous emmène le Motocultor. Pour son édition 2013, le petit festival breton qui nous avait tant plu l’année dernière a mis les petits plats dans les grands et aura traité ses festivaliers avec une grande maîtrise. Mais en attendant notre report général sur l’organisation et sur les différents concerts, on va commencer par quelques photos des groupes, dont nous vous avons abreuver via Facebook et autres Twitter tout le week-end.

Svart Crown au Motocultor 2013

Afin d’éviter de vous faire attendre trois plombes pour découvrir les photos du Motocultor 2013, et accessoirement éviter les articles de trois kilomètres, nous avons décidé, au moins pour le premier jour, de splitter les photos en deux. Les photos, en extérieur, en plein jour, ça n’est pas forcément les plus transcendantes : peu ou pas de lumières intéressantes. Il faut donc ruser. Le nombre de photographe étant limité cette année au Moto (1 par média si j’ai bien compris) il était donc plus facile de bouger et de se déplacer. L’occasion de varier les cadrages.

La Suppositor Stage est vraiment très petite et l’absence de recul n’est pas évidente, mais permet des cadrages sympas. Enfin, les râleurs seront contents : la majorité du temps, les batteurs étaient surélevés, ils ne sont donc pas totalement oubliés. Pour cette premier fournée, ma préférence va à la jolie tignasse rouge de la chanteuse de System Divide (toujours efficace les cheveux rouges qui headbanguent) et le dynamisme de Svart Crown, très cools à photographier.

Photos de Sticky Boys
Photos de Belenos
Photos de System Divide
Photos de Angelus Apatrida
Photos de Svart Crown
Lire la suite de l’article Photos du Motocultor 2013: Jour 1 [1/2][MotocultorReport13]


Affiche du Motocultor Festival 2013Les 16, 17 et 18 Août 2012 se tiendra à Theix, terres bretonnes, la nouvelle édition du Motocultor, un festival à taille humaine consacré au Metal et à l'affiche bien souvent alléchante.

L'équipe s'y rendra cette année pour la première fois et histoire de vous pousser à nous y accompagner, nous vous proposons chaque dimanche de la semaine jusqu'aux jours J de découvrir l'un des groupes de l'affiche que nous comptons aller voir, à travers un clip ou une vidéo. Vous pouvez aussi consulter le running order du Motocultor 2013. C'est notre Jesus Built My Motocultor 2013.

Therion headliner d’un festival de Metal ? Serafina en rêvait c’est certain, mais ici on pensait que ça ne pouvait qu’être la seule à le faire. Et pourtant. Et pourtant voilà que mon t-shirt du Motocultor 2013 arbore fièrement ses têtes d’affiche, Anihilator d’un côté, Therion de l’autre. Therion le groupe de Metal Symphonique que nous suivons depuis déjà pas mal d’années, vu près de 10 fois en live, et qu’on a évidemment hâte de voir clôturer ce Motocultor 2013 !

Pas réellement pour l’occasion mais tout de même, le groupe suédois a diffusé il y a quelques jours un nouveau clip pour Mon Amour Mon Ami, extrait de leur dernière galette Les Fleurs du Mal. C’est bel et bien une reprise Metal d’un classique français, dans un clip très gothique d’ailleurs et assez délirant il faut bien l’avouer. A milles années de la version originale, si vous vous demandez ce qui a bien pu leur prendre pour sortir un tel single, il faut dire que c’est à l’image de tout le reste de l’album, et si vous étiez passé à côté de cet ovni metalesque, on avait déjà parlé des clips.

Alors que vont ils jouer sur scène ce soir ? Du classique ou des ovnis ? J’ai bien du mal à le deviner, mais ça serait bien fun d’avoir quelques reprises devant un public clairement plus extrême que le public habituel du groupe. Réponse ce soir sur la Dave Mustage du Motocultor 2013.


Affiche du Motocultor Festival 2013Les 16, 17 et 18 Août 2012 se tiendra à Theix, terres bretonnes, la nouvelle édition du Motocultor, un festival à taille humaine consacré au Metal et à l'affiche bien souvent alléchante.

L'équipe s'y rendra cette année pour la première fois et histoire de vous pousser à nous y accompagner, nous vous proposons chaque dimanche de la semaine jusqu'aux jours J de découvrir l'un des groupes de l'affiche que nous comptons aller voir, à travers un clip ou une vidéo. Vous pouvez aussi consulter le running order du Motocultor 2013. C'est notre Jesus Built My Motocultor 2013.

L’année dernière je découvrais grâce au Motocultor qu’Orphaned Land n’était pas le seul groupe de crèche Metal. Cette année, le festival remet le couvert avec la formation de référence du genre, à l’occasion de la sortie de leur dernière galette All Is One. Bon, autant l’avouer tout de suite, que ce soit Myrath ou Orphaned Land, je ne suis mais alors pas du tout fan du genre. Reste que le groupe israélien a un argument de taille sur leur concurrent: le chanteur reste bel et bien tout au long du set et ne part pas pendant les passages instrumentaux.

Aux aveux même du groupe, leur nouvel album est résolument plus accessible, notamment pour que leur message de paix pour le Moyen Orient puisse toucher plus de gens. Et ça se ressent énormément dans ce titre éponyme qui est vraiment très catchy avec des lignes très facile à aimer et un refrain entêtant. Pour le coup je dois avouer que je préfère largement ce morceau au reste de la discographie, l’aspect crèche y étant clairement plus assumé et on évite du coup les envolées guitaristiques qui me laissaient de marbre.

Orphaned Land est programmé à 21h10 ce samedi soir au Motocultor 2013, sur la désormais célèbre Supositor Stage.


Affiche du Motocultor Festival 2013Les 16, 17 et 18 Août 2012 se tiendra à Theix, terres bretonnes, la nouvelle édition du Motocultor, un festival à taille humaine consacré au Metal et à l'affiche bien souvent alléchante.

L'équipe s'y rendra cette année pour la première fois et histoire de vous pousser à nous y accompagner, nous vous proposons chaque dimanche de la semaine jusqu'aux jours J de découvrir l'un des groupes de l'affiche que nous comptons aller voir, à travers un clip ou une vidéo. Vous pouvez aussi consulter le running order du Motocultor 2013. C'est notre Jesus Built My Motocultor 2013.

Eluveitie a signé l’année dernière ce que nous considérons comme un de nos albums de Metal préféré: Helvetios, un concept-album nous racontant la triste histoire du peuple helvète. Évidemment, en français crédule se croyant descendant de Vercingétorix, on ne peut pas y être insensible tant c’est superbement bien raconté. Serafina vous en avait parlé en long et en large. Depuis, le groupe suisse n’a fait qu’une petite tournée en France, se contentant d’être la première partie de Sabaton à Paris. Tristesse ! Mais heureusement, ils sont à l’affiche du Motocultor 2013.

Havok n’est clairement pas le meilleur titre de cet album, beaucoup trop classique, beaucoup trop calibré pour la radio et pour être efficace. Il n’a pas le petit plus qu’ont certains morceaux de l’album comme le titre éponyme Helvetios. Mais il a l’avantage d’être assez représentatif de ce que les suisses joueront sans doute devant le public métaleux du Motocultor. Le Folk Metal du groupe reste juste génial et super entraînant, et bien qu’ont les ai déjà vu plusieurs fois, c’est sans doute le concert que j’attends le plus.

Eluveitie est programmé ce soir sur les planches de la Supositor Stage à 23h05. Et nous y serons. Reste à savoir si ils feront à nouveau monter Manau sur scène pour jouer un La Tribu de Dana version metal…


Affiche du Motocultor Festival 2013Les 16, 17 et 18 Août 2012 se tiendra à Theix, terres bretonnes, la nouvelle édition du Motocultor, un festival à taille humaine consacré au Metal et à l'affiche bien souvent alléchante.

L'équipe s'y rendra cette année pour la première fois et histoire de vous pousser à nous y accompagner, nous vous proposons chaque dimanche de la semaine jusqu'aux jours J de découvrir l'un des groupes de l'affiche que nous comptons aller voir, à travers un clip ou une vidéo. Vous pouvez aussi consulter le running order du Motocultor 2013. C'est notre Jesus Built My Motocultor 2013.

Je crois que je n’avais jamais imaginé ce que pourrait donner un mélange de DevilDriver avec Lacuna Coil, et je n’aurai jamais à le faire car System Divide est passé par là et me l’a livré tout droit dans un plateau d’argent. Deuxième groupe à passer sur les planches du Motocultor 2013, le second festival breton de Metal qui commence demain, je dois bien avouer avoir été plus que surpris en y jetant mon oreille. Il s’agit d’un groupe qui mélange Metalcore à une voix clair féminine, dans une des plus pures copycat de la recette Lacuna Coil, l’aspect agressif de la musique en plus.

Derrière cette musique on retrouve quelques musiciens que l’on a déjà vu, notamment Sven de Caluwé du groupe Aborted, programmé un peu plus tard le même jour, et Miri Milman de Distorted. Bon je dois bien avouer que leur musique m’inspire peu, que ce soit dans System Divide ou dans leurs groupes respectifs. C’est assez stéréotypé il faut bien l’avouer, j’ai du mal à y voir une quelconque âme même si cela reste rondement mené. La prestation live de Lacuna Coil m’ayant tout de même largement plu, malgré mes réticences, j’espère y passer un bon moment.

System Divide est programmé à 13h45 sur la Dave Mustage du Motocultor 2013, le vendredi 16 Août et nous serons sans doute pas très loin.