Ici a iiD on aime bien les festivals de musique. Comme vous le savez on revient du Hellfest, ou pendant trois jours on a enchainé les concerts. Bon bien sur un festoche c’est folklo, t’es pas toujours tres propre, tu manges mal, aller aux toilettes relève du suicide et j’en passe, mais c’est quand meme génial de pouvoir voir sur deux ou trois jours des tonnes de bons lives.

Enfin, le Hellfest n’est pas le seul bon festival de l’été, non. Y’aura aussi les Eurock a Belfort, Rock en Seine, ou les Francofolies a la Rochelle. Bon, ce dernier ne nous tente pas réellement, mais si vous aimez la chanson francaise c’est top. Et donc, MTV Pulse sera présent avec son Van sur les eurocks ou les francopholies (ils étaient aussi présent au festival solidays ou apparement ca a bien plus) C’est plutot les eurock qui m’aurait bien botté personnellement. Déja Ghinzu evidemment, meme si je n’ai pas encore ecouté leur dernier, Blow est excellent, Gojira qui nous a bien convaincu au Hellfest, ou encore Pete Doherty (ex-Libertines et ex- Babyshambles), j’aime moins ce qu’il fait en solo mais bon. Malheureusement d’une je suis en stage, et de deux c’est sold out pour vendredi et samedi. Reste que Dimanche et encore. (Slipknot en tête d’affiche, ca doit rameuter du monde quand meme).

Ebnfin MTV Pulse ne se contente pas d’etre présent aux festival de cet été, il vous propose aussi de gagner des A/R MTV Jetlag pour le Monegros Desert Festival , un festival de musique en Espagne, en plein desert, ou 40 000 personnes sont attendues pour 24h de musique non-stop. Mtv vous propose donc de gagner evidemment vos places mais aussi le voyage paris/Barcelone en avion (d’ou le nom Jetlag). Le festival est le 18 et 19 Juillet, donc vous n’avez plus tres longtemps pour tenter de gagner vos places.

Article sponsorisé


Un commentaire à faire ?

Anneau dans Le Seigneur des Anneaux

Quand on fini pour la première fois le Seigneur des Anneaux, s’il est une chose qu’il est difficile d’admettre, c’est que ce soit fini. Nous ne verrons plus les petits hobbits, nous ne saurons jamais ce qu’est advenu d’Aragorn et Arwen, ni de Gimli et Legolas. C’est fini, et on sait que Tolkien n’est plus de ce monde, et qu’il est par conséquent très difficile de l’imaginer faire une suite pour les fanboys que nous sommes. C’est alors qu’on découvre que Folio Junior (je n’ai jamais touché aux éditions Pocket) a eu la bonne idée de rajouter une dernière petite partie à notre troisième tome, une partie sobrement appelée Appendices.

Attention à vous lecteurs, cet article, à cause de l’étendue des publications qui ont été faites par Christopher Tolkien, contient des erreurs. Il est donc à prendre avec des pincettes, en tant qu’article purement subjectif d’un fan du Seigneur des Anneaux banal, qui n’a aucune prétention, et qui est tout sauf un expert. Lire les commentaires, bien que rebutants, est la meilleure des choses à faire pour que vous n’ayez pas une idée faussée des choses.

La Terre du Milieu ne tourne pas autour du Seigneur des Anneaux

On commence alors rapidement à les feuilletter… Et c’est ainsi que petit à petit, on se met à entrevoir  que le Seigneur des Anneaux n’est peut être qu’une petite partie de l’imaginaire de Tolkien. Certes, on savait qu’il existait un autre livre connu, Bilbo le Hobbit, mais ces très courtes appendices nous en apprennent déjà beaucoup. On y parle d’âges, de lignées, on remonte très haut dans le passé, pour descendre très loin dans le futur. Ces appendices sont ils là uniquement dans le but de piquer notre curiosité ? Le tout pour nous faire découvrir la Terre du Milieu autrement que par le Seigneur des Anneaux ? Je ne sais pas, mais c’est ce qui s’est passé avec moi, et ce qui a dû se passer avec bon nombre d’autres jeunes lecteurs.

On échoue tant bien que mal dans les rayons d’une librairie, voir si il y a d’autres livres estampillés Tolkien, et si l’on pourra étancher cette curiosité. On ne trouve rien côté jeunesse, et on comprend pourquoi. Le Seigneur des Anneaux a-t-il réellement sa place rayon jeunesse ? Le style qu’y utilise l’auteur est bien loin de celui de Bilbo, bien plus difficile à lire, et bien plus rebutant. C’est ainsi que doucement, le jeune garçon que j’étais bascule dans le rayon adulte, et qu’il découvre le Saint Graal : presque une dizaine de livres marqués par le nom Tolkien, tous sur la Terre du Milieu.

Mais par lequel commencer ? Ma foi, moi j’ai débuté avec le Silmarillion.
(suite…)


Marilyn Manson était le headliner de cette deuxième journée du Hellfest, qui ne s’était pas avérée aussi chargée que la première, voir notre live report du deuxième jour du Hellfest pour un compte rendu sur le début de journée. Bien évidemment, on vous l’avait dit, l’annonce de Manson au Hellfest n’a pas été sans faire de remous. Mais le Hellfest est un festival très tolérant. Enfin, à priori. Le fait qu’il ait de nombreux spectateurs, bien plus nombreux qu’auparavant, aide bien entendu.

Marilyn Manson Hellfest 2009

Le guitariste prend le micro le temps d'une chanson... Et Manson n'a pas plus de classe avec une guitare.

Ce qui veut dire que contrairement au passage de Spliknot au FuryFest, ancienne version du festival de Métal, Manson n’a pas été hué, ni subi de lancés de canettes. Et tant mieux. Les festivals de Métal ont assez de mal à avoir bonne réputation, inutile d’en rajouter. Enfin, bonne réputation, c’est vite dit. Tous les clissonais ne sont pas encore favorable à l’arrivée du festival de l’enfer sur leur territoire. Mais bon, on s’égare. Donc, même si Manson ne faisait pas l’unanimité, c’est dans une relativement bonne ambiance que s’est déroulé le concert.

Et donc, le concert commence à l’heure. Et faut quand même avouer que ça fait un peu bizarre de voir Manson sur scène. Plus qu’une personne, c’est un personnage. Souvent décrié certes, mais Manson a bâti au cours de ces dernières années un tel personnage qu’au final, je ne sais pas, ça casse le mythe de voir que c’est un personnage de chair et en os. Qu’il existe ailleurs qu’à la télé et dans les clips. Bref, qu’il est tout aussi réel que nous. On ne le considérait pas comme un dieu hein, on ne l’aime même pas, mais voilà. Aussi du coup on en attend quand même pas mal. Manson a intérêt à être bon et charismatique sur scène, parce que ce n’est pas sa musique qui le sauvera.

Et ce n’est pas la Setlist qui va l’aider, car en plus de ne pas être génial musicalement, le groupe a décidé de choisir un ensemble de morceaux qu est quand même relativement moisi, voyez vous même:

Marilyn Manson au Hellfest 2009Intro
Four Rusted Horses
Pretty as a Swastika
Disposable Teens
Irresponsible Hate Anthem
The Love Song
Arma-Goddamn-Motherfuckin-Geddon
Leave a Scar
Great Big White World
The Dope Show
WOW
Sweet Dreams
Rock’n’Roll Nigger

Irresponsible Hate Anthem
The Beautiful People

Bien qu’on ne connaisse pas tous les morceaux de leur carrière, on ne peut pas dire qu’ils aient décidé de prendre les morceaux qui convenaient le mieux au Fest. Exit les couplets hachés et les riffs incisifs d’une Fight Song par exemple. En gros il aura fallu attendre la quatrième, à savoir les Disposable Teens, pour que le Hellfest se réveille un peu de sa léthargie. Faut dire, faire des chansons qui passent pour des balades par rapport aux autres groupes du Fest, à 1h du matin, ça aide pas.

Bref, mieux choisir aurait été un bon point, car on peut dire ce que l’on veut, certains morceaux de Manson sont tellement connus qu’il feront même sourire les sceptiques. C’est le cas pour Disposable Teens, Dope Show, ou Sweet Dreams. Mais voilà, c’est pas le cas de la grosse majorité de la Setlist. Je trouve qu’il aurait pu faire un effort à ce niveau. Bien sûr c’est la tournée pour leur nouvel album, donc ils sont obligés d’en mettre certains morceaux, mais peut être un ordonnancement différent déjà pour réveiller dès la première tune. Enfin, je ne sais pas, toujours est il que je ne connaissait que relativement peu des morceaux joués et ça n’a pas aidé.

A cette Setlist molle s’ajoute un show assez… mou. Alors certes, il y a quelques dispositifs pour animer la scène, notamment une espèce de boite en verre. Ok Manson essaie de faire de la mise en scène, en changeant d’habits, etc, mais l’âme n’est pas là. Il est lent, absent, bref on trouve cela totalement vide. Hormis quelques animations, la décoration de la scène est limitée à son strict minimum. Manson apparaît empâté, peu énergique et ce tout au long du show. Son chant n’est pas génial mais d’un autre coté c’est Manson.

Marilyn Manson Hellfest 2009

Bref, difficile au final d’en dire quoi que ce soit. Le personnage est décevant, il a fait tellement de provoc’, il s’est tellement placé au dessus des autres, qu’au final on en attend au moins quelque chose d’aussi bon, bien que cela ne soit pas nos goûts. Pour une fin de soirée, la sauce est vraiment trop fade pour prendre. Il n’y a pas de dynamisme, il essaie certes de relancer le public en arrêtant à un moment de jouer en plein morceau… Mais voilà, même en faisant le caprice de star, en nous balançant un « Hellfest don’t fuck with me« , le personnage reste impuissant. D’autant que tous les musiciens se sont arrêtés d’un seul coup, et que le Hellfest nous aura montré qu’à moins d’être préparé à le faire, les musiciens n’arrivent pas à s’arrêter en même temps.

Bref, Marilyn Manson a t’il toujours été aussi nul ? N’a t’il pas su se reconvertir alors que l’énergie, la force, n’est plus là pour assurer le show ? Je n’en sais rien, mais je me risquerai quand même à en poser la question. Décevant, vraiment décevant, d’autant que cette icône a, que je le veuille ou non, fait partie de mon adolescence.

On se quitte donc comme avec notre article sur Mötley Crüe au Hellfest 2009 avec quelques vidéos pris par des spectateurs… Pas toutes de super qualité, malheureusement. Les photos n’ont pas été prises par nous, vu que nous ne nous sommes pas assez approchés, mais par le site Metalorgie.